Bourse & Valeurs #151, avec Franck Mouthon (Thera­nexus)

L’in­vité Franck Mouthon, président de Thera­nexus. La biotech lyon­naise, issue du CEA et spécia­li­sée dans les mala­dies neuro­lo­giques, fête ses 10 ans le mois prochain. Elle vient d’an­non­cer ce matin la créa­tion d’une équipe-projet AlstroSight, autour d’un consor­tium qui rassemble Thera­nexus, l’INRIA, l’Univer­sité Lyon 1 et les HCL. Alstro Sight va travailler sur la recherche de nouveaux médi­ca­ments candi­dats concer­nant les mala­dies du cerveau, et plus spécia­le­ment les mala­dies neuro­lo­giques rares. Ce parte­na­riat stra­té­gique est complé­men­taire d’un autre accord de Thera­nexus avec l’INSERM autour des mala­dies neuro­lo­giques rares.

La biotech lyon­naise (25 personnes à Lyon et Paris) a enre­gis­tré de nouvelles avan­cées pour son programme Batten-1 en fin d’an­née dernière avec un bon espoir de passer d’ici à fin 2023 à une phase 3. Le programme Batten-1 concerne une mala­die neuro­lo­gique rare touchant 2 000 enfants dans le monde de 4 à 8 ans. Sur le plan finan­cier, Thera­nexus dispose de 9,1 millions d’eu­ros de tréso­re­rie à fin 2022. De quoi tenir toute l’an­née 2023. D’ici là, toutes les options sont ouvertes pour trou­ver de nouveaux moyens finan­ciers, précise Franck Mouthon désor­mais président exécu­tif, tandis que Mathieu Char­vé­riat, l’autre cofon­da­teur de la société occupe la direc­tion géné­rale, à la suite de la disso­cia­tion des fonc­tions déci­dée récem­ment.

Consent choices
Remonter