Dimo­trans : Marco Fusco prend la direc­tion géné­rale de l’ac­ti­vité messa­ge­rie

Quelques semaines après l’an­nonce de l’ac­qui­si­tion de Duha­mel, Dimo­trans renforce son état major en plaçant Marco Fusco, 49 ans, à la direc­tion géné­rale de l’ac­ti­vité messa­ge­rie natio­nale du groupe présidé par Salva­tore Alaimo. Après un master 2 à l’ISTELLI, Marco Fusco a effec­tué ses 1ers pas profes­sion­nels en 1995 dans la messa­ge­rie chez Tran­sports Grimaud avant d’in­té­grer Dimo­trans Group en 2000 avec la respon­sa­bi­lité des opéra­tions « route inter­na­tio­nale » en Rhône-Alpes puis à Paris. Il enchaîne ensuite avec la direc­tion commer­ciale, suivie avec le déve­lop­pe­ment des réseaux euro­péens. En 2015, il prend la direc­tion géné­rale de CMA Inter­na­tio­nal, filiale de Dimo­trans Group spécia­li­sée dans le trans­port de lots complets et partiels à desti­na­tion de la Turquie et de la Grèce.

Aujourd’­hui, Salva­tore Alaimo, fait appel à lui pour pilo­ter l’ac­ti­vité messa­ge­rie natio­nale qui comprend deux enti­tés : Sud Tran­sport et les trans­ports HDucros. « Le choix de Marco Fusco pour diri­ger cette filiale s’est fait tout natu­rel­le­ment, déclare Salva­tore Alaimo. Son expé­rience opéra­tion­nelle et commer­ciale, ses compé­tences démon­trées de gestion­naire et son exigence, font de lui le profil idéal pour diri­ger une acti­vité qui requiert une bonne connais­sance du terrain, de la rigueur et un carac­tère bien trempé ».

1 milliard d’eu­ros à hori­zon 2027

Cette acti­vité repré­sente un effec­tif de trois cents personnes répar­ties sur douze agences dans toute la France. Elle s’ap­puie égale­ment sur un réseau de plus de quatre-vingts parte­naires de proxi­mité, tous spécia­listes de leur dépar­te­ment. Le rôle de Marco Fusco sera de renfor­cer une présence capil­laire sur la partie domes­tique et de déve­lop­per certains produits à valeur ajou­tée. Il pourra comp­ter sur l’en­ga­ge­ment à ses côtés des équipes en place pour mener à bien cette mission.

En une dizaine d’an­nées, Dimo­trans Group a réalisé une quin­zaine d’ac­qui­si­tions, dont 3 en 16 mois. A savoir Quali­tair&Sea, Sore­trans et, fin 2022, le groupe normand, fondé par Hugues Duha­mel en 1997, basé à Val-de-Reuil, dans la « cosmé­tique vallée ». Un rachat à 100% pour une entre­prise de 240 colla­bo­ra­teurs et 40 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires. De 744 millions d’eu­ros en 2021, le chiffre d’af­faires du groupe devrait avoir fran­chi la barre des 800 millions en 2022 avec près de 2 700 colla­bo­ra­teurs répar­tis à travers 80 agences en France et à l’in­ter­na­tio­nal. Le plan d’in­ves­tis­se­ment 2023 de Dimo­trans dépas­sera les 10 millions d’eu­ros autour de 3 axes : la logis­tique, les ressources humaines avec l’ou­ver­ture d’une acadé­mie pour les colla­bo­ra­teurs, actuel­le­ment au stade de labo­ra­toire, et l’in­for­ma­tique. Dimo­trans, qui est présidé par Salva­tore Alaimo et dirigé par Jean-Luc Declas, vise le milliard d’eu­ros de chiffre d’af­faires à hori­zon 2027.

Consent choices
Remonter