Jean-Philippe Pelou-Daniel : « West­field-La Part Dieu proche des tendances de 2019 »

Le centre commercial Westfield-La Part Dieu retrouve ses standards d’avant Covid avec 28 millions de visiteurs accueillis l’an passé. Un dynamisme porté par les nouveautés du centre et l’extension de la Lanterne, inaugurée en 2021.
Jean-Philippe Pelou-Daniel Jean-Philippe Pelou-Daniel © DR

Le centre commer­cial West­field-La Part Dieu sort la tête de l’eau. Après deux années déli­cates liées aux diverses ferme­tures dues à la crise sani­taire, le centre a attiré 28,12 millions de visi­teurs en 2022 et retrouve pratique­ment ses tendances d’avant covid (30,4 millions de visi­teurs en 2019). « Nous étions tombés à 18 millions de visi­teurs en 2020 et 2021, bien loin des années records établis entre 2016 et 2019, commente Jean-Philippe Pelou Daniel, direc­teur du centre de shop­ping. Le début 2022 a aussi été diffi­cile puisqu’on a vrai­ment commencé à perfor­mer à partir d’avril et on marche bien depuis. Le début d’an­née 2023 s’est très bien passé, proche des tendances de 2019. »

Le direc­teur du centre West­field-La Part Dieu capi­ta­lise sur ses nouveaux atouts et notam­ment sur l’ex­ten­sion de 32 000 m2 avec Les Tables et ses 28 restau­rants, et son nouveau toit-terrasse. « Cela nous permet d’at­ti­rer une clien­tèle fami­liale venue de toute la métro­pole. Les nouveaux commerces de la Lanterne (la nouvelle exten­sion) et le Food Society fonc­tionnent déjà bien et nous apportent beau­coup », pour­suit le diri­geant du centre.

Un musée dans La Part Dieu fin 2023

Posi­tionné dans le top 20 des centres commer­ciaux dans le monde, West­field-La Part Dieu attire aujourd’­hui entre 75 et 85 000 personnes par jour en semaine, 110 000 le samedi et jusqu’à 150 000 pendant les soldes ou avant Noël. De quoi forcé­ment susci­ter l’in­té­rêt des enseignes pas encore présentes. « Le centre est très demandé par les enseignes. On ouvre entre 2 et 3 enseignes chaque mois, et nous en avons 7 en cours de signa­ture, notam­ment sur des enseignes axées brico­lage et ameu­ble­ment », précise Jean-Philippe Pelou-Daniel, qui cite notam­ment les arri­vées de Stra­di­va­rius en janvier, de Snipes en février, et celles à venir de Berli­ner et La tête dans les nuages en fin d’an­née, à la place de l’an­cien cinéma UGC du niveau 3.

Le nouveau complexe UGC (18 salles, 3 100 fauteuils), installé à côté des Tables, comp­ta­bi­lise de son côté 650 000 entrées et s’im­pose comme le premier cinéma lyon­nais. « Les gens ne viennent plus seule­ment ici pour faire du shop­ping. C’était d’ailleurs notre volonté, trans­for­mer la Part Dieu en lieu mixte. Nous avons 38% des visi­teurs qui viennent pour l’offre de restau­ra­tion, une offre plus que doublée par rapport à 2017 avec aujourd’­hui 50 points de restau­ra­tion. Nous avons une offre loisirs inté­res­sante et déve­lop­pons l’as­pect cultu­rel », explique le direc­teur du centre. West­field-La Part Dieu travaille ainsi avec Natha­lie Perrin-Gilbert, adjointe au maire de Lyon en charge de la culture, et en parte­na­riat avec le macLyon et l’Audi­to­rium pour avan­cer sur ce volet cultu­rel. « Nous avons de nombreux projets, autour de la place centrale notam­ment, et l’en­vie d’in­té­grer fin 2023 un musée tempo­raire qui vien­drait rejoindre le centre sur une très belle surface non occu­pée aujourd’­hui », détaille le diri­geant.

Consent choices
Remonter