La pépite Arskan placée en liqui­da­tion judi­ciaire

En redres­se­ment judi­ciaire depuis début janvier, Arskan vient d’être placé en liqui­da­tion judi­ciaire par le tribu­nal de commerce de Lyon. Fondée par Jean-Gabriel Grivé en 2015, la start-up déve­lop­pait une tech­no­lo­gie inno­vante de modé­li­sa­tion 3D acces­sible depuis un smart­phone ou une tablette. Consi­dé­rée comme un pépite, Arskan avait notam­ment décro­ché 100 000 euros, fin 2021, 100 000 euros de l’Ademe dans le cadre du plan France Relance pour soute­nir des entre­prises qui œuvre dans la tran­si­tion écolo­gique (la solu­tion d’Ars­kan est moins gour­mande en CO2 que le strea­ming pour visua­li­ser des fichiers 3D).

Après une première levée de fonds de 1,2 million d’eu­ros en 2020, Jean-Gabriel Grivé expliquait, il y a quelques mois à Lyon Déci­deurs, prépa­rer un nouveau tour de table, de 4 millions d’eu­ros cette fois avec notam­ment pour objec­tif d’ou­vrir des bureaux en Amérique du Nord et en Asie. Cette seconde levée de fonds n’a jamais été offi­cia­li­sée.

Consent choices
Remonter