OL Groupe : acti­vité et perte semes­trielles en hausse

OL Groupe affiche une progres­sion d’ac­ti­vité de + 16% au 1er semestre de son exer­cice 2022/2023 (1er juillet-31 décembre 2022). Avec un total de produits d’ac­ti­vité proche de 135 millions d’eu­ros (134,8), OL Groupe enre­gistre une progres­sion de tous ses reve­nus, dont le trading joueurs qui s’élève à 43,8 millions d’eu­ros. Malgré cette hausse de chiffre d’af­faires, l’OL voit ses résul­tats se dété­rio­rer par rapport au 1er semestre du précé­dent exer­cice. L’ab­sence de l’OL en coupe d’Eu­rope pèse à hauteur de 15 millions d’eu­ros sur l’EBE (excé­dent brut d’ex­ploi­ta­tion), dans le rouge de 23,7 millions sur ce semestre alors qu’il était posi­tif l’an­née d’avant.

Un total de 415 millions de dettes finan­cières

Et, côté résul­tat net , OL Groupe annonce un résul­tat net part du groupe néga­tif de 60,2 millions d’eu­ros (soit un double de la perte par rapport au 1er semestre 2021/2022). Le total des dettes finan­cières s’éta­blit à 414,6 millions d’eu­ros, soit un endet­te­ment net de tréso­re­rie de 321 millions. A noter une remon­tée des capi­taux propres à 103 millions d’eu­ros (78 millions l’exer­cice anté­rieur), grâce à l’injec­tion de fonds par Eagle Foot­ball. L’objec­tif reste de reve­nir à une situa­tion équi­li­brée et béné­fi­ciaire en 2025/2026 avec un chiffre d’af­faires de 400 à 420 millions d’eu­ros et un EBE de 90 millions. Et ce avec une dette nette infé­rieure à 180 millions d’eu­ros. Un refi­nan­ce­ment de la « dette stade » sur 7 ans est prévu au 1er juillet 2024.

L’OL confirme l’ou­ver­ture de la LDLC Arena fin 2023 ainsi que plusieurs concerts emblé­ma­tiques cet été au Grou­pama Stadium. Après le rachat d’OL Groupe à 77,5% par Eagle Foot­ball, contrôlé par John Textor le 19 décembre dernier, une OPA simpli­fiée sur une base de 3 euros l’ac­tion est confir­mée pour l’en­semble des action­naires indi­vi­duels. L’ac­tion OL avait été intro­duite en 2007 à 24 euros.

Consent choices
Remonter