Vincent Gaud, ça dénote !

Plus jeune président régional d’une chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) avec du franc-parler, Vincent Gaud entend donner un nouveau souffle à l’institution dont la vocation est d’accompagner les 221 000 entreprises artisanales du territoire.

Dans la caté­go­rie président de la chambre de métiers et de l’ar­ti­sa­nat (CMA), Vincent Gaud détient deux records natio­naux: d’abord celui de plus jeune président dépar­te­men­tal (de l’Ain, à l’âge de 41 ans à partir de 2016), puis de plus jeune président régio­nal en étant élu en novembre 2021, à 46 ans, à la tête de la CMA Auvergne-Rhône-Alpes. Une grosse machine de près de 700 colla­bo­ra­teurs et 65 millions d’eu­ros de budget annuel, qui dispose de 27 bureaux régio­naux avec pour mission de soute­nir les 221000 entre­prises arti­sa­nales du terri­toire qui emploient plus de 300000 sala­riés au total. « Et je ne suis pas un président de chambre-séna­teur. Par exemple, je ne me cale pas du tout sur le modèle d’un Alain Audouard », embraye d’em­blée Vincent Gaud, en réfé­rence à l’in­dé­bou­lon­nable ancien président de la CMA du Rhône, qui a rempilé les mandats pendant plus de 20 ans dans le fauteuil – avec chaus­sons – de président.

Une façon de dire qu’il ne s’est pas présenté aux élec­tions pour le titre et les honneurs. « D’ailleurs, quand je vais voir un match à Bourg, je pour­rais aller en places prési­den­tielles, mais je préfère être en short et manger une saucisse-frites au bord de la rambarde. » Ni pour la rému­né­ra­tion (qu’il garde secrète) : « Il y a beau­coup de prési­dents de CMA qui n’ont plus réel­le­ment d’ac­ti­vité et qui s’ac­crochent au poste pour conser­ver cette rému­né­ra­tion. Moi, je suis avant tout un patron en acti­vité. Et cet argent me sert prin­ci­pa­le­ment à payer des restos à ma femme pour me faire pardon­ner de ne jamais être à la maison », rigole le père de quatre enfants.

« En mode grands projets »

Car Vincent Gaud est effec­ti­ve­ment très occupé, entre la direc­tion de Gaud & Char­vin, une PME fami­liale de 14 sala­riés qui œuvre dans l’ins­tal­la­tion de chauf­fages et de salles de bain dans la région de Bourg-en-Bresse, et la prési­dence régio­nale de la CMA qu’il annonce offen­sive. « Je suis en mode grands projets », dit-il. Alors que son prédé­ces­seur, Serge Vidal, a « créé le conte­nant » en opérant la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes, le nouveau président entend désor­mais « appor­ter du contenu ». Il a, pour cela, présenté fin 2022 son plan de manda­ture qui court jusqu’en 2026 avec plusieurs axes forts : l’in­no­va­tion, l’in­ter­na­tio­nal, l’in­dus­trie arti­sa­nale ou encore l’éco­lo­gie. Mais la plus grande nouveauté réside dans la possi­bi­lité pour la CMA, depuis l’adop­tion de la loi Pacte, de s’adres­ser à d’autres métiers que les arti­sans. Dans le viseur : les profes­sions libé­rales (avocats, méde­cins, infir­miers…), les commerçants et les indé­pen­dants. « Notre cœur de métier, ce sont les entre­prises de moins de 20 sala­riés. Plus les struc­tures sont petites, plus elles ont besoin d’ac­com­pa­gne­ment. En fin de mandat, j’ima­gine que 30% des entre­prises accom­pa­gnées pour­raient ne pas être arti­sa­nales », affirme Vincent Gaud, qui a entre­pris de relo­go­ter les 27 antennes régio­nales en une Maison de l’ar­ti­sa­nat et de l’en­tre­pre­neu­riat plus ouverte.

Un virage vers de nouveaux clients alors que l’État a engagé une réduc­tion de la dota­tion des CMA qui se traduit par la perte d’un million d’eu­ros par an pour la CMA régio­nale. « Je suis d’un natu­rel opti­miste, et cette baisse sur les ressources de l’État a pour eet posi­tif de nous obli­ger à nous remettre en cause et nous pousse à toujours plus d’au­to­no­mie. Nous allons être en mode entre­prise. » Et Vincent Gaud estime avoir le soutien des autres élus de la chambre. La preuve : intro­nisé avec 52 des 92 surages expri­més, il se féli­cite de votes à l’una­ni­mité lors de la dernière AG. « En un an, j’ai réussi à rassem­bler tout le monde autour d’un même combat. » Et main­te­nant, action.

Consent choices
Remonter