Alliade Habi­tat dresse le bilan 2022 d’une année diffi­cile

Elodie Aucourt et Jérôme Demonte, direc­teur du déve­lop­pe­ment immobilier d'Alliade Habitat. Elodie Aucourt et Jérôme Demonte © DR

« Ce n’était pas une bonne année.  » La direc­trice géné­rale de Alliade Habi­tat, Elodie Aucourt, a présenté le bilan de l’an­née 2022 en compa­gnie du direc­teur du déve­lop­pe­ment immo­bi­lier Jérôme Demonte: « L’an­née a été diffi­cile entre l’aug­men­ta­tion des taux d’in­té­rêts et le prix des maté­riaux. Tout cela, ça pèse  », déplore Elodie Aucourt. Sur les 200 millions d’eu­ros investi sur le déve­lop­pe­ment, Alliade Habi­tat n’a pu réali­ser que 90% de son objec­tif de vente sur les loge­ments agréés, soit un total de 1806 loge­ments et seule­ment 148 HLM, pour un objec­tif de 250.

Une baisse qui pousse le groupe à se réin­ter­ro­ger sur son modèle de produc­tion : « « On essaie de réduire le temps de vacance et de travailler plus effi­ca­ce­ment, avec des démo­li­tions plus rapides, de façon à dimi­nuer les coûts de fonc­tion­ne­ment » explique Jérôme Demonte. Alliade Habi­tat compte égale­ment profi­ter de la posi­tion géogra­phique avan­ta­geuse de son parc immo­bi­lier, qui s’étend sur un terri­toire avec une forte tension loca­tive : « Les gens que l’on loge comme le person­nel soignant ou les gens qui travaillent dans l’in­dus­trie font fonc­tion­ner l’éco­no­mie, pour­suit Jérôme Demonte. On remplit un besoin primaire, il va y avoir un sujet si on n’ar­rive pas à les loger, la situa­tion ne va pas perdu­rer.  » Malgré les pers­pec­tives du marché incer­taines, Alliade Habi­tat ne baisse pas ses ambi­tions et projette de finan­cer 1900 nouveaux loge­ments pour 2023.

V.B.

Consent choices
Remonter