M Lyon : Didier Caudard-Breille fait venir BlackRock à Lyon

Pour ce projet majeur de 31 700 m2 au cœur de la Part-Dieu, associant commerces, bureaux et logements conventionnés avec Alliade Habitat, Didier Caudard-Breille a trouvé un investisseur prestigieux : le géant BlackRock qui signe son 1er investissement en terre lyonnaise.

« Il s’agit du projet d’une vie, qui a commencé il y a 20 ans, un projet ambi­tieux de mixité verti­cale », explique Didier Caudard -Breille, président de DCB Inter­na­tio­nal, heureux de voir le chan­tier de M Lyon, au cœur de la Part-Dieu (angle rues du docteur Bouchut et Gari­baldi) démar­rer enfin. Ce n’est pas le projet d’une tour de 200 mètres qu’il ambi­tion­nait de construire au départ. Mais Didier Caudard-Breille, président de DCB Inter­na­tio­nal, ne boude pas son plai­sir de mener à bien un projet majeur réalisé avec Soho Archi­tec­ture et le cabi­net new-yorkais KPF. Avec 31 700 m2, ce programme immo­bi­lier propose un ensemble de commerces, de bureaux et de loge­ments conven­tion­nés avec Alliade Habi­tat. Il s’ar­ti­cule autour d’un atrium sous verrière et se veut un immeuble servi­ciel avec un espace colla­bo­ra­tif, un audi­to­rium (218 places) et un espace de récep­tion.

BlackRock et ses 8 600 milliards de dollars d’ac­tifs

Et si le promo­teur a le sourire c’est aussi parce qu’il a trouvé un inves­tis­seur pres­ti­gieux pour en faire l’ac­qui­si­tion. A savoir le géant mondial BlackRock qui gère la baga­telle de 8 600 milliards de dollars d’ac­tifs avec une présence dans 38 pays. S’il est installé en France depuis 2006 avec 210 colla­bo­ra­teurs à Paris et 195 milliards d’eu­ros inves­tis dans des actifs français à fin décembre 2022, BlackRock n’avait encore réalisé aucune opéra­tion à Lyon. « Nous regar­dions cette ville depuis un petit moment. C’est un marché qui nous inté­resse. Le projet que nous a présenté Didier Caudard-Breille répond parfai­te­ment à ce que nous cher­chions », explique Cédric Dujar­din, respon­sable des acti­vi­tés immo­bi­lières de BlackRock Alter­na­tives (en photo avec Didier Caudard-Breille). Et d’ajou­ter : « Au-delà de la loca­li­sa­tion « prime », nous avons été convain­cus par ce projet iconique et ambi­tieux qui béné­fi­cie d’une signa­ture archi­tec­tu­rale forte et qui s’adap­tera aux attentes futures des utili­sa­teurs en inté­grant des modes de travail plus hybrides. DCB Inter­na­tio­nal conçoit et réalise des projets inno­vants, alignés aux besoins du tissu écono­mique lyon­nais ».

Fin des travaux en septembre 2026

Pour la partie bureaux, les plateaux se déve­loppent sur 7 niveaux (R+2 à R+8) avec, à chaque étage, des surfaces de + de 3 000 m2 qui peuvent être divi­sées en 4 lots. Quant aux loge­ments, situés sur les niveaux R+9 à R+15, ils sont au nombre de 36 et vont du T1 au T4 avec des surfaces de 30 à 93 m2 envi­ron. Tous les loge­ments béné­fi­cie­ront d’un espace exté­rieur priva­tif d’une surface confor­table de 11 à 35 m2 de balcon/terrasse. En deve­nant bailleur de ces 36 loge­ments, Alliade Habi­tat, 1ère filiale du groupe Action Loge­ment en région, « pour­suit son objec­tif de produc­tion de 2 000 loge­ments sociaux par an, dont la moitié est située dans le Rhône », précise Luc Pelen, président d’Alliade Habi­tat.

 Après la phase de curage-désa­mian­tage et démo­li­tion au cours de l’an­née 2023, la construc­tion du M Lyon débu­tera en janvier 2024 et se termi­nera en septembre 2026.

Consent choices
Remonter