Métro­pole et Région, stra­té­gies diverses à Global Indus­trie

Les premières vices-présidentes de la Région (Stéphanie Pernod) et de la Métropole (Emeline Baume), toutes deux déléguées à l’économie, étaient présentes ce mardi dans les allées du salon Global Industrie, grand rendez-vous international de l’industrie, à Eurexpo. L’occasion pour elles d’échanger avec les représentants de la CCI, de France 2030 ou avec le ministre délégué en charge de l’Industrie, sans toutefois jamais s’adresser la parole.
Roland Lescure, ministre délégué en charge de l'Industrie, avec Emeline Baume (1e vice-présidente de la Métropole) et Bruno Bonnell (Secrétaire général pour l'investissement en charge de France 2030)

Elles ne pouvaient être plus éloi­gnées l’une de l’autre. Présentes pour l’ou­ver­ture du salon Global Indus­trie, inau­guré plus tôt dans la jour­née par Roland Lescure, ministre délé­gué en charge de l’in­dus­trie, Emeline Baume et Stépha­nie Pernod, les premières vice-prési­dentes de la Métro­pole de Lyon et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en charge de l’éco­no­mie, se sont soigneu­se­ment évitées pour cette première jour­née du salon à Eurexpo. Les élues ont passé leur mardi après-midi sur les stands des deux collec­ti­vi­tés, perdus au milieu des 2 300 autres expo­sants et surtout posi­tion­nés aux deux extré­mi­tés des 100 000 m2 d’ex­po­si­tion dédiés aux inno­va­tions et nouvelles offres tech­no­lo­giques. Comme pour mieux marquer la distance entre deux exécu­tifs que tout oppose ? Le raccourci semble trop facile. 

Emeline Baume a d’abord ouvert le bal à la mi-jour­née, en présen­tant les orien­ta­tions d’un nouveau pacte parte­na­rial à hori­zon 2030 pour enga­ger la trans­for­ma­tion de la Vallée de la Chimie. Cette charte, signée par des acteurs indus­triels majeurs du terri­toire (Arkema, Elkem Sili­cones, Symbio, GRT gaz, Seqens, Adis­seo, Axel’One, RTE, Domo Chemi­cals, ICTYOS…) vise à « réduire l’em­preinte des acti­vi­tés (décar­bo­na­tion, déve­lop­pe­ment des éner­gies renou­ve­lables) augmen­ter l’im­pact terri­to­rial (fonciers valo­ri­sables) et équi­li­brer la rela­tion ville-indus­trie (réduire et maîtri­ser les risques, valo­ri­ser les savoirs-faire) », explique-t-on côté métro­po­li­tain. « Ce pacte signé par les indus­triels et les communes permet­tra de forma­li­ser des actions et enga­ge­ments concrets dans la Vallée de la Chimie, en faveur d’une plate­forme indus­trielle sobre, inspi­rante et compé­ti­tive », prolonge Emeline Baume, qui entend ainsi « trans­for­mer un écosys­tème indus­triel de premier plan » qui repré­sente plus de 75 000 emplois dans la Métro­pole, soit 13% de l’em­ploi sur le terri­toire. 

Emeline Baume (en rouge) et les signa­taires du pacte. Photo MF.

Rencontre entre Bruno Bonnell, Emeline Baume et le ministre Roland Lescure

La première vice-prési­dente de la Métro­pole a ensuite parti­cipé à une confé­rence sur le thème de la relo­ca­li­sa­tion, avant de lais­ser son siège à Bruno Bonnell, secré­taire géné­ral pour l’in­ves­tis­se­ment, en charge de la mission France 2030. L’an­cien député du Rhône et l’élue métro­po­li­taine se sont retrou­vés plus tard sur le stand du Grand Lyon pour une brève entre­vue avec le ministre délé­gué Roland Lescure, avant d’échan­ger à l’abri des regards avec Bertrand Foucher, direc­teur géné­ral de l’Aderly, Julien Rolland, direc­teur géné­ral délé­gué de la Métro­pole et quelques repré­sen­tants de l’exé­cu­tif régio­nal. 

Au même instant, Stépha­nie Pernod, première vice-prési­dente de la Région, vantait les mérites de la « première région indus­trielle de France avec 511 000 emplois régio­naux dans le secteur indus­triel », aux côtés de Philippe Guérand, président de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes. Pour la cinquième fois, la Région et la CCI de région ont choisi de parti­ci­per au salon Global Indus­trie en travaillant main dans la main, en héber­geant sur leur stand commun, un collec­tif de 60 entre­prises régio­nales, majo­ri­tai­re­ment venues de Haute-Savoie, d’Isère ou de la Loire. « Nous avons pensé ce collec­tif régio­nal pour que nos entre­prises viennent expo­ser les savoirs-faire régio­naux. Et c’est un parte­na­riat gagnant-gagnant puisque cela leur permet d’avoir une meilleure visi­bi­lité et de trou­ver de nouveaux clients en béné­fi­ciant de ce types de stand », pour­suit Stépha­nie Pernod, qui a placé avec Laurent Wauquiez l’éco­no­mie et la relo­ca­li­sa­tion au centre de leur projet poli­tique. Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes est quant à lui attendu mercredi sur le salon. Reste encore à savoir s’il compte passer par le stand de la Métro­pole de Lyon ou non.

Philippe Guérand et Stépha­nie Pernod. Photo MF
Consent choices
Remonter