Yves Picquet, nouveau président de Bayer France

Directeur de la division Crop Science en France (protection des plantes et des cultures) depuis juillet 2020, Yves Picquet succède à Benoît Rabilloud à la tête de la filiale française du groupe allemand, basée à Lyon, depuis l’intégration d’Aventis Crop Science (ex Rhône Poulenc Agrochimie) au début des années 2000.
Yves Picquet, Codir, Bayer

Dans dix jours, il succè­dera à Benoît Rabilloud qui quitte Bayer France. Et c’est le patron de la branche agro­chi­mie en France, Yves Picquet (photo), qui est nommé à la tête de la filiale française du géant alle­mand de la chimie. Après avoir rejoint Bayer en 2003, après le rachat d’Aven­tis Crop Science (ex Rhône Poulenc Agro), Yves Picquet a passé ces deux dernières décen­nies au sein de la divi­sion Crop Science, à savoir la protec­tion des plantes et des cultures, via des fongi­cides, herbi­cides et insec­ti­cides.

De natio­na­lité belge et ingé­nieur agro­nome de forma­tion, Yves Picquet est aussi diplômé en gestion indus­trielle. Au sein de la divi­sion Crop Science, il a occupé diffé­rentes fonc­tions (marke­ting, logis­tique, ventes) avant de gérer cette même divi­sion en Rouma­nie, puis en Russie, mais aussi en Biélo­rus­sie, au Kaza­khs­tan, dans les pays du Caucase, les répu­bliques d’Asie centrale et l’Ukraine. Depuis juillet 2020, il diri­geait la divi­sion Crop Science en France.

3 000 sala­riés en France, 1 300 en Auvergne-Rhône-Alpes

En tant que président de Bayer France, Yves Picquet pilo­tera une filiale qui pèse 1,292 milliard euros de chiffre d’af­faires avec près de 3 000 sala­riés dont 1 300 en Auvergne-Rhône-Alpes, place forte du groupe depuis l’in­té­gra­tion d’Aven­tis Crop Science, diri­gée à l’époque de Rhône Poulenc Agro par Philippe Desma­res­caux puis Alain Godard.  Le nouveau patron de Bayer en France garde la direc­tion de Crop Science France. Yves Picquet aura la respon­sa­bi­lité de «  renfor­cer la visi­bi­lité de l’en­tre­prise auprès des respon­sables insti­tu­tion­nels et déci­deurs poli­tiques et d’échan­ger sur les enjeux en santé et en agri­cul­ture auxquels Bayer souhaite répondre, et les contri­bu­tions de l’en­tre­prise à ceux-ci », précise la direc­tion du groupe alle­mand.

« Yves Picquet conti­nuera de mettre sa solide expé­rience au service de la France. Il a toutes les clefs pour anti­ci­per et répondre aux attentes de l’en­semble de nos parties prenantes, déclare Miriam Holstein, diri­geante du groupe Bayer. Nous sommes convain­cus qu’il renfor­cera encore la présence de Bayer et accom­plira notre mission « la santé pour tous, la faim pour personne ». Nous adres­sons égale­ment nos sincères remer­cie­ments à Benoît Rabilloud pour son enga­ge­ment sans relâche et sa contri­bu­tion majeure à la crois­sance de notre entre­prise  ».

50,7 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires

En 2022, Bayer, groupe spécia­lisé dans les sciences de la vie (santé et agri­cul­ture) comp­tait plus de 101 400 sala­riés dans le monde pour un chiffre d’af­faires de 50,7 milliards d’eu­ros, en consa­crant 6,6 milliards d’eu­ros à la R&D.

Crédit photo: Stéphane Gran­gier

Consent choices
Remonter