LDLC offre 20 semaines de congés aux sala­riés jeunes parents

Laurent de La Clergerie © DR

Le Groupe LDLC renforce son enga­ge­ment pour le bien-être de ses colla­bo­ra­teurs. Après l’ins­tau­ra­tion de la semaine de 4 jours en janvier 2021, le leader de la vente en ligne de maté­riel infor­ma­tique innove avec la mise en place d’un congé paren­tal de 20 semaines, pour les deux parents, dès le premier enfant.

➜ À lire aussi : Enquête : le boom de de la semaine de 4 jours à Lyon

La nouvelle, relayée mi-juin sur LinkedIn par Laurent de la Cler­ge­rie, le diri­geant-fonda­teur du groupe de 1 050 colla­bo­ra­teurs installé à Limo­nest, a fait l’ef­fet d’une bombe sur le réseau social. La publi­ca­tion a ainsi été « likée » près de 15 000 fois et a engen­dré plus de 500 commen­taires, auxquels le diri­geant a souvent pris le temps de répondre. « L’ar­ri­vée d’un enfant dans une famille, c’est toujours un événe­ment, un moment qui change nos vies. Cela dit, dans le cadre actuel, au bout de 10 semaines pour la mère, plus éven­tuel­le­ment les trois semaines auxquelles a le droit le père, soit à peine 3 mois, on doit lâcher son bébé aux mains d’une nounou pour reprendre le travail… Donc on a décidé de chan­ger les choses chez LDLC, en mettant en place cette mesure d’éga­lité hommes-femmes pour éviter aux parents le stress de la gestion de ce nouvel arrivé cumulé à leur travail », écrit le diri­geant.

Les sala­riés du Groupe LDLC auront ainsi droit à 20 semaines de congés post­na­tal, et pour­ront prendre ces jours en plusieurs vagues sur une période d’un an. Une mesure inédite, deux ans après l’al­lon­ge­ment du congé pater­nité de 14 à 28 jours, qui tarde encore à être accepté dans de nombreuses entre­prises.

Consent choices
Remonter