Syntagme : Érick Roux de Bézieux calcule son bilan carbone

Déjà entreprise à mission depuis 2021, l'agence lyonnaise de communication et d'influence Syntagme, dirigée par Érick Roux de Bézieux, a calculé dans le détail son bilan carbone l'année dernière.

Première agence de commu­ni­ca­tion en région à opter pour le statut d’en­tre­prise à mission dès janvier 2021, Syntagme est passé au stade supé­rieur avec le calcul de son bilan carbone. Tout a été passé au crible sur l’exer­cice 2022, des achats de four­ni­tures à la consom­ma­tion de gaz en passant par un décompte strict des dépla­ce­ments profes­sion­nels.

Le groupe de conseil en commu­ni­ca­tion et influence de 11 colla­bo­ra­teurs affiche ainsi un bilan de 101 tonnes de Co2 – soit 101 aller-retour Paris-New York précise le rapport – avec notam­ment 5,6 tonnes de papiers impri­més (en cata­logues, affiches publi­ci­tai­res…) sur l’an­née, plus de 41 000 mails envoyés et reçus au total ou encore 22 815 Kwh d’élec­tri­cité consom­mée lors d’une campagne publi­ci­taire sur des abri­bus lumi­neux pour l’un de ses clients. « Oui, c’est fasti­dieux de calcu­ler son bilan carbone, tous les colla­bo­ra­teurs ont tenu une comp­ta­bi­lité pendant une année… Mais être mili­tant, c’est aller plus loin que la loi. Et le rôle d’une entre­prise est de faire bouger le monde », assure Erick Roux de Bézieux, le fonda­teur de Syntagme.

« Racon­ter une histoire »

Et le diri­geant se dit d’ailleurs « pas satis­fait » par le résul­tat de l’éplu­chage du bilan carbone de son entre­prise. Surtout au regard de « tous les efforts » qui ont déjà été faits en interne dans l’op­tique de faire bais­ser l’em­prunte carbone : sous­crip­tion à un four­nis­seur d’élec­tri­cité verte, achat de four­ni­tures green (papier, crayon…), consti­tu­tion d’une flotte de sept vélos élec­triques, héber­ge­ment des données dans un data center éco-respon­sable et même recy­clage du marc de café…

« On me demande souvent pourquoi je mets tout ça en place alors que cela n’ap­porte rien, en appa­rence, à mon entre­prise. Mais, en réalité, ces actions permettent de racon­ter une histoire à nos clients. Cela montre que Syntagme est une entre­prise qui se bat pour des causes, que ce soit les siennes ou celles de ses clients », reprend Erick Roux de Bézieux qui compte bien pour­suivre dans cette voie de la décar­bo­na­tion. Le bilan carbone de l’agence de commu­ni­ca­tion sera, de nouveau, calculé l’an­née prochaine. Avec une réduc­tion de 10% supplé­men­taire de ses émis­sions de Co2 comme objec­tif affi­ché.

Consent choices
Remonter