Un nouveau siège « vitrine » pour Aldes

Le groupe lyonnais spécialisé dans les ventilations dispose, à Vénissieux, d’un nouveau siège social qu’il a pensé comme un véritable démonstrateur de l’ensemble de ses produits et savoir-faire.
Stanis­las Lacroix - © Cyril MICHAUD

Dans le nouveau siège d’Aldes, spécia­liste de la venti­la­tion, il n’y a que deux bureaux fermés sur les 6600 m2 aména­gés : celui du PDG Stanis­las Lacroix et du direc­teur géné­ral, Pierre-Yves Rollet. « Nous avons voulu un bâti­ment qui soit à l’image du groupe : repré­sen­ta­tif de notre prin­ci­pal métier, à savoir la qualité d’air, mais aussi du bien-vivre ensemble et du bien-être » explique Stanis­las Lacroix.

Aldes, qui privi­lé­gie l’in­ves­tis­se­ment dans de nouveaux outils indus­triels, n’est que loca­taire des lieux mais avait un cahier des charges très précis que l’en­tre­prise a trans­mis au proprié­taire, le promo­teur lyon­nais M Plus M, et au cabi­net d’ar­chi­tec­ture Archi­group. Le groupe souhai­tait notam­ment dispo­ser d’un bâti­ment irré­pro­chable sur le plan envi­ron­ne­men­tal, qui soit la parfaite « vitrine » de ses savoir-faire, en matière de venti­la­tion, chauf­fage et rafraî­chis­se­ment, désen­fu­mage, etc. Et Stanis­las Lacroix est très satis­fait du résul­tat : « C’est pour nous un bâti­ment démons­tra­teur qui incarne parfai­te­ment qui nous sommes. »

Une piscine « olym­pique » pour récu­pé­rer l’eau de pluie

Réparti sur trois niveaux, le nouveau siège d’Aldes à Vénis­sieux s’ar­ti­cule autour d’un vaste patio vitré, véri­table puits de lumière. Le rez-de-chaus­sée accueille un restau­rant d’en­tre­prise, des espaces cowor­king, des salles de forma­tion ainsi qu’un magni­fique showroom qui a été conçu comme un tunnel immer­sif.

Dans les autres niveaux, les aména­ge­ments suivent la tendance du moment : bureaux décloi­son­nés et mise en place du flex-office, salles de réunion sur réser­va­tion, tisa­ne­ries, cana­pés, etc. « Les plateaux ont été orga­ni­sés par proces­sus. Nous avons mis les exper­tises les unes à côté des autres, rangées selon les flux », précise Stanis­las Lacroix. « Quel que soit l’en­droit où vous vous trou­vez dans le bâti­ment, je voulais que tout le monde puisse se voir, afin de se sentir ensemble. »

Cons­truit sur la base d’une struc­ture métal­lique, le bâti­ment fait la part belle aux maté­riaux recy­clés : acier, béton, etc. Pour récu­pé­rer les eaux de pluie qui permettent d’ali­men­ter les toilettes et arro­ser les espaces verts, le bâti­ment dispose d’un bassin de la taille d’une piscine « olym­pique ».

Défi tech­nique, la toiture terrasse végé­ta­li­sée accueille l’im­po­sante machi­ne­rie qui permet de venti­ler, chauf­fer ou rafraî­chir, l’en­semble du site et fait la fierté de Stanis­las Lacroix : «  Le toit nous sert d’es­pace de forma­tion gran­deur nature. » Si la construc­tion de ce nouveau siège social confirme l’an­crage terri­to­rial du groupe Aldes – présent en région lyon­naise depuis 95 ans – Stanis­las Lacroix prévoit de démé­na­ger l’usine histo­rique atte­nante dans les années à venir et il espère que celle-ci ne quit­tera pas Vénis­sieux.

LA FAÇADE

Pour habiller la façade du nouveau siège social du groupe Aldes, le cabi­net d’ar­chi­tec­ture Archi­group a imaginé « une seconde peau » en verre. Clin d’œil à l’ac­ti­vité filtra­tion de l’en­tre­prise, cette paroi permet juste­ment de filtrer la lumière.

LE SHOWROOM

Pour accueillir clients et parte­naires commer­ciaux, Aldes a fait aména­ger un showroom dernier cri, pensé comme un tunnel immer­sif et habillé de large écrans, dans lequel le groupe lyon­nais revi­site 95 ans d’his­toire et présente ses produits phares.

LES SALLES DE FORMATION

De la théo­rie à la pratique, le nouveau siège du groupe Aldes intègre un centre de forma­tion dédié aux arti­sans et parte­naires qui peuvent se fami­lia­ri­ser avec l’en­semble de la gamme de produits commer­cia­li­sés et se former à leur instal­la­tion.

Cyril MICHAUD

Consent choices
Remonter