Adequat Inte­rim : dispa­ri­tion de Jean-Marc Brun

Fondateur du groupe lyonnais d’intérim Adequat en 1987, Jean-Marc Brun s’est éteint vendredi soir. Il avait organisé sa succession depuis plus de 5 ans. Et laisse une entreprise familiale qui s’est hissée au 7e rang en France de l’intérim avec un partenariat très fort autour du basket et de la TP Adequat Academy.

Très discret à l’ex­té­rieur, mais très présent au sein de son entre­prise. Jean-Marc Brun s’en est allé discrè­te­ment vendredi après plus de 3 ans d’un combat conduit avec beau­coup de courage et de déter­mi­na­tion contre la mala­die. Il aurait eu 75 ans à la mi-juillet.

Beau­coup de tris­tesse partout, hier, dans le groupe Adequat qu’il avait fondé en 1987. Il oeuvrait déjà dans le travail tempo­raire depuis une quin­zaine d’an­nées quand il décide à la fin des années 80 de voler de ses propres ailes en créant une 1ère agence dans le 7e arron­dis­se­ment de Lyon. Deve­nir son propre patron, être libre et indé­pen­dant, l’aven­ture Adequat dure depuis plus de 35 ans main­te­nant.

1,2 millard d’eu­ros en 2022 et 350 agences

Un entre­pre­neur vision­naire, d’une grande simpli­cité, qui « saura s’en­tou­rer des bonnes personnes, leur donner le maxi­mum d’au­to­no­mie pour qu’elles expriment au mieux leur poten­tiel », explique Adequat dans une décla­ra­tion. L’en­tre­prise double de taille tous les 3 ans pour deve­nir un groupe inter­na­tio­nal qui intègre le top 50 des socié­tés mondiales du secteur avec un chiffre dépas­sant le milliard d’eu­ros.

En 2022, le groupe Adequat a réalisé 1,2 milliard d’eu­ros de chiffre d’af­faires avec 350 agences, 30 000 CDD ou CDI inté­ri­maires ETP (équi­valent temps plein) tous les jours qui travaillent via le groupe lyon­nais ou 160 000 personnes qui ont un accès à un emploi via Adequat. Présent dans 5 pays (Irlande, Canada, Pays-Bas, Belgique et France), Adequat et ses 1 200 colla­bo­ra­teurs inter­viennent à la fois sur les métiers de l’in­té­rim et du recru­te­ment.

Passionné de basket, Jean-Marc Brun était un parte­naire de l’ASVEL de longue date. Un parte­na­riat premium du club villeur­ban­nais renou­velé en début d’an­née pour 3 ans avec, depuis 2017, un projet majeur : celui de la TP Adequat Academy. Un sujet dans lequel Jean-Marc Brun s’est forte­ment investi avec, à la clé, une agence emploi au sein de la struc­ture.

Arnaud Brun, président du conseil de surveillance d’Adequat depuis 2022

Des liens très forts unis­saient Tony Parker, Gaëtan Muller et Jean-Marc Brun. En signant ce parte­na­riat premium en janvier dernier, Tony Parker, président de LDLC Asvel décla­rait : « Avec Jean-Marc et Arnaud Brun, notre rela­tion dépasse celle du parte­na­riat. La confiance mutuelle qui s’est vite instal­lée témoigne aujourd’­hui de notre amitié respec­tive. Des liens forts nous unissent et font la force de notre colla­bo­ra­tion ». Et Gaëtan Muller, président délé­gué de LDLC Asvel, pour­sui­vait : Nous nous retrou­vons dans nos valeurs et présen­tons des ambi­tions communes pour pour­suivre nos évolu­tions. C’est une fierté, un honneur, de voir la confiance que nous accorde cette marque forte qu’est Adéquat ».

Tout à la fois épicu­rien et patron engagé, Jean-Marc Brun avait su prépa­rer de longue date, avant d’être malade, sa « succes­sion opéra­tion­nelle afin de garan­tir la péren­nité de son entre­prise. En retrait des tâches quoti­diennes depuis plusieurs années, il était parvenu à prendre le recul néces­saire pour pouvoir mieux aiguiller et accom­pa­gner le direc­toire à qui il avait confié la direc­tion des acti­vi­tés. C’est à son fils Arnaud qu’il a confié la prési­dence du conseil de surveillance du groupe Adéquat en 2022 ».

« Voyez la jeune géné­ra­tion ! »

Comme jour­na­liste, il fallait parfois se battre pour obte­nir une inter­view : « Voyez la jeune géné­ra­tion ! Ce n’est pas moi qui suis inté­res­sant. C’est eux qui font le groupe Adequat de demain », disait-il dès 2017/2018… Très atta­ché aux rela­tions humaines, portant de la consi­dé­ra­tion à chacun, il avait pour devise : « toujours faire atten­tion à ce que l’on peut provoquer chez les autres ».

Lyon Déci­deurs présente à son épouse, ses enfants et petits-enfants ses plus sincères condo­léances et les assure de ses pensées.

Consent choices
Remonter