Le Jour­­nal Éco avec Didier Bruno, membre du direc­toire de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes

Invité : Didier Bruno, membre du direc­toire de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes (CERA). Inter­rogé à l’oc­ca­sion de ça match ! la rencontre des entre­pre­neurs orga­ni­sée par le Medef Lyon Rhône, dont la CERA est un parte­naire histo­rique et premium, Didier Bruno commente les résul­tats 2022 de la banque. Un exer­cice marqué par une forte dyna­mique commer­ciale avec 6,8 milliards d’eu­ros de crédits accor­dés dont 3,2 milliards dans l’im­mo­bi­lier et plus de 3 milliards aux acteurs écono­miques.

L’en­cours de crédits atteint 32,4 milliards d’eu­ros (+ 5,7%) et l’en­cours de collecte tout compris 49,3 milliards. Le PNB -Produit net bancaire- (soit le chiffre d’af­faires d’une entre­prise) s’est élevé à 743,4 millions d’eu­ros (+ 3,3%) et le résul­tat net ressort à 187,7 millions, pratique­ment stable (- 0,7%). La banque, dont le direc­toire est présidé par Alain Deni­zot, affiche une belle soli­dité finan­cière avec un ratio de solva­bi­lité de 18,4% et des fonds propres de 3,9 milliards d’eu­ros. Avec 1,4 million de clients (dont 458 000 socié­taires), la CERA a forte­ment recruté l’an dernier: 400 embauches dont 90% en CDI et 227 jeunes en alter­nance.

Forte­ment engagé dans le sport, le groupe Caisse d’Epargne se féli­cite d’être parte­naire premium des Jeux olym­piques et para­lym­piques de Paris 2024.

Consent choices
Remonter