Sterne, trans­por­teur engagé dans la tran­si­tion

« Leader de la logis­tique premium bas carbone en Europe. » C’est ainsi que se présente le groupe Sterne qui affirme faire du déve­lop­pe­ment durable une prio­rité abso­lue avec des enga­ge­ments forts sur le plan socié­tal et envi­ron­ne­men­tal.

Le trans­por­teur fait de la tran­si­tion écolo­gique son cheval de bataille. Le groupe affiche ses réali­sa­tions en indiquant des chiffres clés : 75 % de ses livrai­sons sont réali­sées de nuit ou en horaires déca­lés, 100 % de son parc de véhi­cules est conforme aux normes Euro VI (qui défi­nissent les plafonds des émis­sions polluantes de poids lourds), et 10 % de ses effec­tifs travaillent à réduire l’em­preinte carbone liée aux acti­vi­tés du groupe. Pour concré­ti­ser ses enga­ge­ments, Sterne détaille ses prio­ri­tés : promou­voir l’éga­lité et l’in­clu­sion, réduire ses émis­sions de CO2 en déve­lop­pant le trans­port « Le trans­por­teur fait de la tran­si­tion écolo­gique son cheval de bataille » vert ou déve­lop­per la biodi­ver­sité. 

Ce ne sont que quelques-uns des points reven­diqués par la société qui se targue de limi­ter son impact sur l’en­vi­ron­ne­ment. Installé à Corbas avec 90 sala­riés, le groupe Sterne compte 2000 colla­bo­ra­teurs et plus de 85 agences dans le monde.

Présent sur cinq grands marchés (la distri­bu­tion, l’in­dus­trie, le tertiaire, le luxe et la santé), le logis­ti­cien met en avant la construc­tion de son site de la région lyon­naise avec un bâti­ment conçu pour éviter les îlots de chaleur. Le diable se cache dans les détails: l’éclai­rage du site se déclenche unique­ment sur détec­tion de présence, et prochai­ne­ment, des panneaux photo­vol­taïques seront posés sur le toit. En projet pour Sterne : utili­ser des vélos-cargos dans les centres-villes pour limi­ter les émis­sions de CO2 et utili­ser une flotte 100 % élec­trique.

Suivez toute l’ac­tua­lité des déci­deurs lyon­nais en vous abon­nant 👈

Remonter