Marianne Tinland prend les commandes du Pôle de Commerces et de Loisirs Confluence

La direction change au Pôle de Commerce et de Loisirs Confluence, Marianne Tinland, ex-directrice adjointe de Westfield La Part Dieu remplace depuis un mois Camille Delomez. Elle souhaite avant tout arriver à developper toujours plus de projets pour améliorer le parcours client à la Confluence.
© DR

Marianne Tinland est jeune et a un parcours déjà bien rempli. Elle est diplô­mée d’une licence de l’Uni­ver­sité de Northamp­ton et d’un master de la Mont­pel­lier Busi­ness School. Elle fait d’abord ses premiers pas au sein du Groupe URW en 2016 en tant que respon­sable marke­ting digi­tal du centre West­field Les 4 Temps dans le quar­tier de la Défense à Paris.

Sans jamais quit­ter les centres de shop­ping, elle arrive au West­field La Part Dieu en tant que direc­trice adjointe en 2021 et enfin depuis quelques mois elle a pris les commandes du Pôle de Commerces et de Loisirs Confluence.

« Je suis très satis­faite d’être là, le pole de commerce et loisirs ne ressemble pas du tout à un centre de shop­ping habi­tuel, il est très ouvert, même son archi­tec­ture est unique, précise-t-elle. Il y a une offre diffé­rente, bien plus tour­née sur le partage des moments de vies. C’est vrai­ment inté­res­sant de pouvoir parti­ci­per au déve­lop­pe­ment de ce centre. »

Des idées plein la tête

Elle se donne pour missions d’ « accom­pa­gner les commerçants qui travaillent tous les jours sur le site, d’ar­ri­ver à déve­lop­per toujours plus de projets pour amélio­rer le parcours client et déve­lop­per les parte­na­riats locaux avec notam­ment des syner­gies commer­ciales, offres événe­men­tielles. Je souhaite conti­nuer à enri­chir l’offre du centre (plus de 100 enseignes, 56 000 m², 26 restau­rants et 7 concepts de loisirs) avec des nouveaux concepts. »

Et pour ce faire, Marianne souhaite conti­nuer les missions de sa prédé­ces­seure Camille Delo­mez, qui a quitté le groupe depuis quelques mois. « Bien sûr qu’il y aura de nouveaux projets mais on va conti­nuer et finir ceux qui ont déjà démarré, toute une partie de l’équipe reste la même, on avance ensemble pour déve­lop­per des nouveau­tés. »

Le futur du centre commer­cial sera marqué par « l’ou­ver­ture de nouveaux concepts, la créa­tion de nouveaux événe­ments ». Pour la nouvelle direc­trice, le centre répond « à la fois aux besoins des usagers du quar­tier, et de la région. Il reste vrai­ment une desti­na­tion privi­lé­giée des Lyon­nais. » En tout cas, pour les mois et années à venir, Marianne Tinland l’af­firme : « Il y a plein de choses à imagi­ner ».

Consent choices
Remonter