Sébas­tien Michel prend du grade chez LR

Sébas­tien Michel, maire LR d’Ecully, intègre l’équipe diri­geante du parti. A savoir le bureau poli­tique ainsi que la CNI (Commis­sion natio­nale d’in­ves­ti­ture). Autant dire qu’il conforte son assise au sein d’un parti dans lequel il ne s’est pas toujours senti à l’aise ces dernières années.

Pendant la pré-campagne prési­den­tielle de 2022, Sébas­tien Michel avait montré beau­coup de signes d’in­té­rêt pour les initia­tives d’Edouard Philippe. Il avait reçu l’an­cien Premier ministre d’Em­ma­nuel Macron avec beau­coup d’égard en mairie d’Ecully. Ferraillant à plusieurs reprises avec la tendance la plus radi­cale de la LR, son rallie­ment à Hori­zons semblait se profi­ler à l’ho­ri­zon.

Pour la succes­sion de Chris­tian Jacob à la prési­dence de LR, il avait choisi Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, de préfé­rence à Eric Ciotti, soutenu par Laurent Wauquiez.

Proche de Laurent Wauquiez

Resté proche de Laurent Wauquiez qu’il accom­pa­gna dans sa campagne régio­nale en 2015 et en début de mandat, quoi que sur une ligne moins droi­tière, Sébas­tien Michel fait donc le choix de rester chez LR, alors que le parti a encore affi­ché ses profondes divi­sions lors du débat sur la réforme des retraites avec 19 dépu­tés qui ont voté la censure dont plusieurs proches du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 3 dépu­tés LR ont même voté une motion de censure du RN.

« La confiance et le soutien accor­dés par Eric Ciotti, Bruno Retailleau et Laurent Wauquiez renforcent ma déter­mi­na­tion à conti­nuer sans relâche à la fois mon travail de terrain, mais aussi le travail de fond pour contri­buer au débat natio­nal et surtout bâtir un projet local pour prépa­rer l’al­ter­nance pour les prochaines échéances élec­to­rales, déclare Sébas­tien Michel. Notre famille poli­tique a un rôle majeur à jouer dans une société où les repères s’es­tompent et où le rela­ti­visme ambiant fragi­lise toute forme d’au­to­rité. C’est dans cette logique que je souhaite conti­nuer à m’en­ga­ger plei­ne­ment sur les ques­tions d’édu­ca­tion et de respon­sa­bi­lité indi­vi­duelle ».

Muni­ci­pales et métro­po­li­taines 2026 en ligne de mire

Avec un poids renforcé au sein des instances diri­geantes du parti, Sébas­tien Michel entend certai­ne­ment aussi faire entendre sa voix en vue des prochaines muni­ci­pales et métro­po­li­taines de 2026. Sébas­tien Michel, qui travaille chez Viatris France (basé à Gerland) est proche de Pierre Oliver, le maire LR du 2e arron­dis­se­ment et de Jérémy Bréaud, maire LR de Bron et conseiller régio­nal.

Consent choices
Remonter