La galaxie de Gaëtan Muller

Président délégué de l’Asvel depuis 2014 en binôme avec son ami d’enfance Tony Parker, Gaëtan Muller gère en parallèle Sport Plus Conseil, sa société leader de l’événementiel sportif. Arrivé à Lyon sur la pointe des pieds, le dirigeant dispose aujourd’hui d’un réseau solide, dont les liens se tissent le plus souvent dans les travées de l’Astroballe.
Gaëtan Müller LDLC ASVEL

Le binôme

Tony Parker, President, NorthRock Sports, Artists and Entertainment
Tony Parker – © DR

Ils se connaissent depuis qu’ils ont 13 ans et rêvaient de diri­ger un club de basket ensemble. Gaëtan Muller et Tony Parker sont aujourd’­hui à la tête de l’As­vel et enchaînent les victoires et les titres de cham­pions de France depuis 2014. « Cette amitié avec Tony résonne dans les affaires comme un devoir d’ex­cel­lence pour moi. Notre rela­tion est belle parce qu’elle est très saine et basée sur la confiance. On peut se dire les choses, mais on est très souvent alignés. Et puis on sait quelle est notre place, lui le proprié­taire, moi l’as­so­cié et président délé­gué. On bosse entre potes, dans un climat hyper sain. »

Les parte­naires du club

Large­ment impliqué sur la partie busi­ness et dans le déve­lop­pe­ment de la marque Asvel, Gaëtan Muller entre­tient des rela­tions privi­lé­giées avec Laurent de La Cler­ge­rie, namer du club avec LDLC, Serge Bueno (Smart Good Things), Jean-Marc Brun (Adequat) et Amael Grivel (Ciril Group), parte­naires majeurs et premium du club. « Ce sont des entre­pre­neurs incroyables et de vrais amou­reux du club. Ils sont souvent présents pour les matchs. »

Le lien avec l’OL

Jean-Michel aulas
Jean-Michel Aulas © DR

La rela­tion entre l’OL et l’As­vel s’est nette­ment resser­rée depuis 2019, avec en ligne de mire la future LDLC Arena sur le site d’OL Vallée à Décines. Et les syner­gies sont multiples avec Jean-Michel Aulas et Thierry Sauvage. « L’OL est un parte­naire privi­lé­gié et stra­té­gique. Jean-Michel est très présent, toujours là sur nos matchs impor­tants. Nous avons une vraie colla­bo­ra­tion, des échanges mensuels. On apprend beau­coup d’eux, dans une volonté de travail mutuel et de parte­na­riat gagnant-gagnant. »

Sa garde rappro­chée

Stéphane Morot-Sir. Direc­teur géné­ral adjoint en charge des opéra­tions et du busi­ness. « On travaille en binôme puisque l’as­pect busi­ness/marke­ting est mon cœur de métier. Il a 25 ans de boutique donc il me semblait cohé­rent de lui donner cette oppor­tu­nité. Je marche en confiance totale avec lui. »

Adrien Tallec. Direc­teur géné­ral adjoint en charge de l’ad­mi­nis­tra­tif, des finances et des RH. « Il reprend le pôle d’Alain Cloux et gère aussi la partie RH. Il a passé 16 ans à Poitiers, a vu émer­ger la nouvelle salle du Futu­ro­scope donc il pourra nous aider avec la nouvelle salle. Il a ce côté déve­lop­peur. »

Michel Veyron­net. Direc­teur géné­ral adjoint en charge du pôle spor­tif. « Je le connais par cœur, c’est lui qui m’a décou­vert au basket à 13 ans. Il a une grosse expé­rience sur la partie spor­tive. On se retrouve donc avec les 3 DGA pour faire des points régu­liers qui nous permettent d’or­ga­ni­ser les choses et d’avan­cer. »

Marie-Sophie Obama. Son homo­logue chez les filles, prési­dente délé­guée de LDLC Asvel Fémi­nin. « On se fait des points régu­liers, on pour­rait s’en faire encore plus, mais c’est le temps qui nous manque. C’est une amie, quelqu’un que j’ap­pré­cie et c’est agréable de travailler en bonne intel­li­gence. »

Les complices

Serge Mathieu © DR

S’il ne connais­sait pas grand monde lors de son arri­vée à Lyon, Gaëtan Muller s’est rapi­de­ment rappro­ché de Serge Mathieu, le président de Novali : « C’est mon vrai mentor, un ami, asso­cié dans ma boîte Sport Plus Conseil. » Il cite aussi Jean-Claude Lavo­rel et ses fils Stanis­las et Benja­min, chez qui il aime dîner à La Maison, Didier Caudard-Breille ainsi que Pierre Nallet, le président d’AnaHome et du Cafal (le Club des amis fidèles à Lyon) dont il est membre. « Pierre m’a pris sous son aile, sans rien attendre de moi en retour. C’est quelqu’un d’hu­mai­ne­ment incroyable. » Le président délé­gué de l’As­vel est aussi membre du Prisme, mais confie n’avoir plus forcé­ment le temps d’y siéger.

Le monde du tennis

Pascal Biojout © DR

En plus de ses respon­sa­bi­li­tés à l’As­vel, Gaëtan Muller préside Sport Plus Conseil, premier groupe indé­pen­dant dans l’évé­ne­men­tiel spor­tif. Une aven­ture qu’il mène depuis 2015 avec Pascal Biojout, direc­teur géné­ral de l’agence. « C’est un grand pro, excellent dans l’opé­ra­tion­nel, à qui j’ac­corde une confiance aveugle. Il gère Sport Plus au quoti­dien, avec nos événe­ments de sport indoor et nos nombreux tour­nois de tennis à Lyon, Mont­pel­lier, Rouen, Limo­ges… » Le duo est notam­ment à l’ori­gine du retour du tennis à Lyon avec l’Open parc Auvergne-Rhône-Alpes à la Tête d’Or, et gère l’Open 6e Sens-Métro­pole de Lyon, le tour­noi fémi­nin au Palais des Sports avec Nico­las Gagneux et Caro­line Garcia.

Consent choices
Remonter