Immo­bi­lier : Eric Verrax tire la sonnette d’alarme  

Le président de l’Observatoire du CECIM, Eric Verrax, a présenté le bilan du marché immobilier de Lyon, marqué par une offre de logements en baisse et une hausse des prix qui continue d'augmenter.
Eric Verrax, président de l’Observatoire du CECIM Eric Verrax © Valentine Briant

Une crise sans fin. Eric Verrax, président de l’Ob­ser­va­toire du CECIM a présenté ce mercredi en compa­gnie de Philippe Layec, président de la FPI de la région lyon­naise et Martin Revel, secré­taire géné­ral de l’Ob­ser­va­toire du CECIM, le bilan du marché du loge­ment neuf, en crise depuis le début 2023.

Mis en cause : une offre qui ne cesse de bais­ser (-40% sur les réser­va­tions et les mises en vente) et une demande de plus en plus accen­tuée. « On a des ventes à bailleurs les plus faibles jamais enre­gis­trées et nous devons faire face à une absence de stock, avec 200 loge­ments livrés sur l’en­semble de la Métro­pole, un chiffre tout à fait margi­nal.  » déplore.

Hausse des prix et peu d’ac­qué­reurs

En consé­quence de la hausse du prix moyen de vente (+3,2% par rapport à août 2022) le marché immo­bi­lier trouve peu d’ac­qué­reurs. Seule­ment 1112 nouveaux loge­ments ont été mis en vente à fin août 2023, soit une baisse de 44%. « Nous faisons face à une situa­tion contra­dic­toire : il y a beau­coup de loge­ments à la vente, mais il y a toujours un réel problème d’ob­ten­tion de permis de construire  » constate Eric Verrax.

➔ À lire aussi : Immo­­bi­­lier : le marché du loge­­ment neuf fait grise mine

Pour tenter de pallier la situa­tion, la FPI Région Lyon­naise a appelé à un desser­re­ment des contraintes régle­men­taires locales, afin de favo­ri­ser la relance de la construc­tion neuve, un effort « plus que jamais néces­saire  » pour jugu­ler la crise du loge­ment. 

Valen­tine Briant
Consent choices
Remonter