Bruno Bernard inau­gure le prolon­ge­ment du métro B

Le président de la Métropole de Lyon et de Sytral Mobilités a inauguré ce vendredi le prolongement du métro B jusqu’à Saint-Genis-Laval en présence de nombreux élus et parlementaires.
Bruno Bernard Oullins Métro © Sytral Mobilités

Il y avait foule autour de Bruno Bernard, ce vendredi matin, dans le hall de la nouvelle station de métro Oullins Centre, place Anatole France. Le président de la Métro­pole de Lyon et de Sytral Mobi­li­tés inau­gu­rait le prolon­ge­ment du métro B jusqu’à Saint-Genis-Laval, en compa­gnie de la préfète Fabienne Buccio, des maires d’Oul­lins et Saint-Genis-Laval Clotilde Pouzergue et Mary­lène Millet.

De nombreux élus et parle­men­taires étaient du rendez-vous à l’ins­tar de François-Nöel Buffet, Cyrille Isaac-Sibille, Gilbert-Luc Devi­naz, Jean-Charles Kohl­haas, Fabien Bagnon, Thomas Gassilloud ou Béatrice Vessiller.

À lire aussi : Mary­­lène Millet : « Le métro, c’est une chance pour notre commune »

Ce prolon­ge­ment, long de 2,4 kilo­mètres, donne ainsi nais­sance à deux nouvelles stations : Oullins Centre et Saint-Genis-Laval – Hôpi­tal Lyon-Sud, nouveau termi­nus de la ligne. Un projet chif­fré à 391 millions d’eu­ros.

« C’est toujours un moment excep­tion­nel et rare d’ou­vrir des stations de métro. Deux stations avaient été ouvertes ces vingt dernières années, Vaulx-en-Velin La Soie en 2007 et Gare d’Oul­lins en 2013, et nous avons deux stations ouvertes aujourd’­hui, témoigne Bruno Bernard. Cela va permettre d’amé­lio­rer la vie des habi­tants, des entre­prises et l’ac­cès à l’hô­pi­tal Lyon-Sud, puisque Saint-Genis-Laval sera relié en 15 minutes à la gare Part-Dieu. »

« Le métro B n’ira pas plus au sud » selon Bruno Bernard

Ce troi­sième prolon­ge­ment de la ligne B, après Gerland (2000) et Gare d’Oul­lins (2013), sera le dernier. « Le métro B n’ira pas plus au sud, complète Bruno Bernard. Nous sommes déjà dans une zone peu dense ici, même si on va urba­ni­ser, construire des loge­ments autour et qu’un nouveau quar­tier doit sortir de terre ici d’ici 2040. Aller au-delà n’au­rait aucun sens en termes de nombre de personnes trans­por­tés et de coût du projet. »

Le nouveau termi­nus, complété d’un parc relais de 870 places de parking, dont 80 réser­vées au covoi­tu­rage, et 400 places de vélos, doit accueillir près de 25 000 voya­geurs par jour. 

Le président de la Métro­pole et de Sytral Mobi­li­tés entend désor­mais « faire les projets les plus utiles pour les habi­tants » et cite les trois nouvelles lignes de tram­way « T6 nord, T9 et T10 » atten­dues d’ici 2026.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un email à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Suivez toute l’ac­tua­lité des déci­deurs lyon­nais en vous abon­nant 👈

Remonter