DOSSIER : Les 20 figures qui comptent vrai­­­­­­­­ment à Lyon (BTP Rhône et UIMM)

Lyon Décideurs lève le voile sur 20 femmes et hommes de l’ombre qui exercent leur influence auprès de leurs « patrons » qui sont, eux, en première ligne, et avec qui ils forment un binôme.
Direc­trice de cabi­net du président de BTP Rhône et Métro­pole © DR

Sylvie Blès-Gagnaire, la conseillère

Je déteste être sur le devant de la scène ou parler en public. Je suis timide, en fait. Mais travailler avec quelqu’un, le conseiller, réflé­chir à une stra­té­gie, oui, c’est passion­nant. » Petite-fille d’Étienne Gagnaire, maire de Villeur­banne de 1954 à 1977, Sylvie Blès-Gagnaire a hérité de son grand-père la passion de « la chose publique, le fait de servir et de travailler pour le bien commun, d’être au service de la Répu­blique et de la démo­cra­tie ».

📁 À lire aussi dans ce dossier : Les 20 figures qui comptent vrai­ment à Lyon (Région Auvergne-Rhône-Alpes)

Celle qui a œuvré dans l’ombre de Charles Hernu, puis à la Préfec­ture du Rhône, au Club de la Presse de Lyon, dans un théâtre lyon­nais, auprès de Jean-Jack Quey­ranne à la Région Rhône-Alpes, de Bernard Rivalta au Sytral puis de Samuel Minot et de Norbert Fonta­nel pour BTP Rhône et Métro­pole a adoré ses missions succes­sives. « Donner du sens au métier que l’on fait, être dans l’échange avec une vraie confiance de ceux pour qui on travaille, aider à être un levier, c’est un boulot très inté­res­sant », argu­mente la direc­trice de cabi­net du président de BTP Rhône et Métro­pole, l’une des plus anciennes orga­ni­sa­tions profes­sion­nelles (160 ans cette année).

📁 À lire aussi dans ce dossier : Les 20 figures qui comptent vrai­­­­­­­­­­­ment à Lyon (CPME et CCI)

Après l’uni­vers poli­tique, elle a rejoint le monde patro­nal et profes­sion­nel avec curio­sité. « La construc­tion de loge­ments et les hommes des entre­prises du bâti­ment, c’est un sujet très enri­chis­sant. Cela relève de l’in­té­rêt géné­ral, là aussi. » Et pas ques­tion pour Sylvie Blès-Gagnaire de mettre les hommes et femmes de l’ombre sur un pied d’éga­lité avec les numé­ros 1 qu’ils servent. « C’est une chance pour nous de les accom­pa­gner. S’ils sont là où ils sont, c’est qu’ils ont quelque chose de diffé­rent. »

Direc­teur géné­ral de l’UIMM Lyon-France © DR

Thierry Barran­don, le loyal

Thierry Barran­don a marqué un tour­nant majeur dans sa carrière en février 2016 avec sa nomi­na­tion à la direc­tion géné­rale de la puis­sante UIMM Lyon-France qui fédère 2 500 entre­prises (soit 50 000 sala­riés) de la métal­lur­gie. Cette étape impor­tante a été prépa­rée pendant deux ans par les ténors du syndi­cat patro­nal puisqu’il a d’abord été dési­gné comme direc­teur géné­ral adjoint en 2014.

Bras droit du président Bruno Voland, celui qui se décrit comme « un pur produit du syndi­ca­lisme patro­nal » doit animer au quoti­dien une équipe de colla­bo­ra­teurs perma­nents (220 à Lyon) et épau­ler le président. « Bruno Voland donne les impul­sions. Nous, on applique la poli­tique qu’il souhaite mener. Nous avons un conseil de direc­tion tous les trois mois pour le tenir au courant, mais, en réalité, on le consulte en perma­nence. »

📁 À lire aussi dans ce dossier : Les 20 figures qui comptent vrai­ment à Lyon (Ville de Lyon)

Origi­naire de Mont­pel­lier, passé par l’IAE de Lyon, Thierry Barran­don a d’abord travaillé dans le milieu bancaire, avant de bifurquer vers la CCI de l’Ain en tant que chef du service déve­lop­pe­ment indus­triel en 1998, puis de rejoindre l’UIMM en 2002 en tant que direc­teur du déve­lop­pe­ment indus­triel. « Je suis très heureux d’être là. C’est le hasard de mes rencontres qui a fait que je suis là aujourd’­hui. Je n’avais pas de connais­sances au départ et j’y suis arrivé », explique le soixan­te­naire qui « ne compte pas les années ».

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un email à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter