DOSSIER : Les 20 figures qui comptent vrai­­­­­­­­­­ment à Lyon (CPME et CCI)

Lyon Décideurs lève le voile sur 20 femmes et hommes de l’ombre qui exercent leur influence auprès de leurs « patrons » qui sont, eux, en première ligne, et avec qui ils forment un binôme.
Secré­taire géné­ral de la CPME © DR

Frank Lebel, le succes­seur

Un Frank auprès d’un Franck, un homme de l’ombre qui succède à un ex-homme de l’ombre désor­mais en première ligne. Frank Lebel forme avec Franck Morize, l’an­cien secré­taire géné­ral devenu président, le nouveau binôme à la tête de la CPME du Rhône.

Recruté il y a un an, il a pour job d’ani­mer l’équipe d’une ving­taine de perma­nents de l’or­ga­ni­sa­tion patro­nale et se pose comme le « premier conseil » de Franck Morize. « Mon rôle n’est pas de dire “oui” à tout. Je dois être capable de lui dire quand quelque chose ne va pas. Juste­ment parce que je reste dans l’ombre et que l’on voit parfois mieux quand on n’est pas dans la lumière », affirme-t-il avec convic­tion.

Breton d’ori­gine, titu­laire d’un master de mana­ge­ment inter­na­tio­nal, Frank Lebel, 46 ans, a commencé sa carrière en passant plusieurs années en Europe, Amérique du Nord et Afrique pour y réali­ser des études et diagnos­tics écono­miques. « Mais je ne voulais pas faire carrière au sein de multi­na­tio­nales, alors je me suis réorienté et j’ai décou­vert ce qu’é­taient les chambres consu­laires », rapporte Frank Lebel qui rejoint la direc­tion géné­rale des services de la chambre de métiers et de l’ar­ti­sa­nat de Savoie en 2009 puis celle du Rhône en 2013. Pendant près de dix ans, il cumule les fonc­tions de secré­taire géné­ral et de direc­teur géné­ral des services de la chambre de métiers et de l’ar­ti­sa­nat du Rhône.

📁 À lire aussi dans ce dossier : Les 20 figures qui comptent vrai­ment à Lyon (Région Auvergne-Rhône-Alpes)

Tout en occu­pant aussi, depuis juillet 2021, la fonc­tion de direc­teur du Cofil, l’as­so­cia­tion qui fédère les proprié­taires des murs d’Eu­rexpo (chambres consu­laires, Medef, CPME…). En une dizaine d’an­nées de fonc­tions à Lyon, Frank Lebel a su se faire appré­cier dans le monde patro­nal et consu­laire lyon­nais où ses compé­tences, sa discré­tion et sa diplo­ma­tie sont recon­nues et souli­gnées. De quoi taper dans l’œil de François Turcas, l’an­cien taulier de la CPME, qui recher­chait alors un succes­seur à Franck Morize. Et qui fit matcher les deux Fran©k.

Direc­teur géné­ral de la CCI Lyon Métro­pole © DR

Nico­las Bonnet, le faci­li­ta­teur

Pas tout à fait dans l’ombre, le direc­teur géné­ral de la CCI Lyon Métro­pole béné­fi­cie d’une certaine auto­no­mie. Son patron, Philippe Valen­tin, avec qui il forme un binôme effi­cace, aime délé­guer, voire confier la respon­sa­bi­lité complète de certains dossiers à son DG. Témoin, l’ave­nir du Banc natio­nal d’épreuve stépha­nois pour lequel Nico­las Bonnet, 50 ans, enchaîne les rendez-vous à Paris dans les minis­tères comme pour d’autres dossiers d’ailleurs.

📁 À lire aussi dans ce dossier : Les 20 figures qui comptent vrai­ment à Lyon (Dépar­te­ment du Rhône)

Pour avoir passé un an au service de presse à l’Ély­sée sous Chirac (1999–2000), Nico­las Bonnet, diplômé de HEC, n’est pas dépaysé. « Ce lien de confiance avec le président de la CCI est primor­dial. Il faut à la fois être force de propo­si­tion vis-à-vis des élus, avoir un rôle d’im­pul­sion, reca­ler, reca­li­brer. Ne pas être qu’un simple exécu­tant, mais être un faci­li­ta­teur, avoir un réseau, savoir donner du liant quand ça se crispe en haut. » Et Nico­las Bonnet de consta­ter que le contact n’est jamais rompu entre hommes de l’ombre, même lorsqu’il y a avis de tempête entre les numé­ros 1. « Nous sommes là pour faire avan­cer les dossiers et être un amor­tis­seur s’il le faut. La frus­tra­tion, c’est celle parfois du temps poli­tique qui n’est pas le même que celui des chefs d’en­tre­prise », ajoute-t-il.

➔ 📁 À lire aussi dans ce dossier : Les 20 figures qui comptent vrai­ment à Lyon (Préfec­ture du Rhône).

Celui qui a commencé sa carrière à la Caisse des dépôts avant de diri­ger Action Loge­ment en Auvergne-Rhône-Alpes et de faire un premier passage à la CCI Lyon comme secré­taire géné­ral entre 2014 et 2018, avant d’y reve­nir au prin­temps 2021, manie avec dexté­rité les dossiers à l’in­ter­sec­tion des mondes écono­miques et poli­tiques. Pas éton­nant qu’il soit comme un pois­son dans l’eau à son poste.

Direc­teur géné­ral de la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes © DR

Serge Boscher, l’en­tre­gent

Recruté début 2019 par le président de la CCI régio­nale, Philippe Guérand, Serge Boscher, un ex-homme de l’ombre désor­mais en première ligne, tient à rester discret, rappe­lant le « devoir de réserve » de son poste. À 58 ans, ce haut fonc­tion­naire, diplômé de l’École natio­nale supé­rieure des postes et télé­com­mu­ni­ca­tions, ancien élève asso­cié de l’ENA, a commencé sa carrière chez France Télé­com avant d’en­chaî­ner les missions comme contrô­leur géné­ral du minis­tère de l’Éco­no­mie et des Finances.

📁 À lire aussi dans ce dossier : Les 20 figures qui comptent vrai­ment à Lyon (Ville de Lyon)

Passionné d’in­ter­na­tio­nal, il a notam­ment été chef du service écono­mique régio­nal d’Afrique australe, mais aussi direc­teur géné­ral de l’AFII, l’Agence française pour les inves­tis­se­ments inter­na­tio­naux (l’an­cêtre de Busi­ness France). C’est aussi un homme de cabi­net minis­té­riel qui a travaillé à Bercy pour une demi-douzaine de ministres de l’Éco­no­mie, de Fran­cis Mer à Chris­tine Lagarde, en passant par Alain Lambert, Hervé Gaymard, François Loos et Jean-Louis Borloo. Sans oublier plusieurs direc­tions d’ad­mi­nis­tra­tion centrale. Bref, un direc­teur géné­ral avec de l’en­tre­gent et une bonne connais­sance des sphères pari­siennes, ce qui est toujours utile à ce poste.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un email à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter