Alexandre Vincen­det rassemble une quaran­taine d’élus lyon­nais autour d’Edouard Philippe

Le député LR du Rhône Alexandre Vincendet a accueilli Edouard Philippe à Lyon en compagnie d’une quarantaine d’élus de la région lyonnaise. L’ancien Premier ministre a entendu les nombreuses critiques des élus sur l’organisation et le fonctionnement de la Métropole de Lyon.
Alexandre Vincendet © Alan Thurm

Edouard Philippe s’est offert une virée sous la pluie lyon­naise ce mercredi. L’an­cien Premier ministre a d’abord répondu aux ques­tions d’étu­diants en droit de l’uni­ver­sité Lyon 3 avant de déjeu­ner avec une quaran­taine d’élus de la région lyon­naise au sein de l’école Vatel. Un rendez-vous préparé dans l’ombre par le député LR Alexandre Vincen­det, futur ex-président des Répu­bli­cains du Rhône. 

« Quand j’ai su que je venais à Lyon, je lui ai demandé s’il pouvait m’ai­der à orga­ni­ser cette rencontre. Il y avait des gens assez diffé­rents, qui venaient de forma­tions poli­tiques diffé­rentes et de communes très diffé­rentes les unes des autres. Les discus­sions étaient passion­nantes et agréables d’au­tant que ce sont des élus qui ne se parlent pas forcé­ment d’ha­bi­tude », indique Edouard Philippe depuis la librai­rie Decitre Belle­cour où l’an­cien loca­taire de Mati­gnon a conclu sa jour­née lyon­naise.

Au menu des échanges, l’or­ga­ni­sa­tion très critiquée de la Métro­pole de Lyon. « Ce que je vois ici, c’est qu’il y a une vraie diffi­culté à conci­lier Ville et Métro­pole. Il faut aussi permettre aux communes qui ne sont pas repré­sen­tées à la Métro­pole de se faire entendre. Ces problèmes m’ont été répé­tés par beau­coup d’élus », concède l’an­cien Premier ministre.

Edouard Philippe a notam­ment réagi au projet de loi porté par le séna­teur LR Etienne Blanc, en compa­gnie d’Alexandre Vincen­det, pour garan­tir une meilleure repré­sen­ta­tion des 59 communes de la collec­ti­vité au conseil métro­po­li­tain. « J’ai été atten­tif à cela. Je ne sais pas quel avenir sera réservé à ce projet de loi au Sénat et à l’As­sem­blée natio­nale mais je le trouve inté­res­sant puisqu’il propose une solu­tion pour corri­ger ce problème et non pas pour reve­nir en arrière. »

À lire aussi : Etienne Blanc : « Remettre les communes au cœur de la Métro­­pole »

Alexandre Vincen­det, l’agent de liai­son à Lyon d’Edouard Philippe ?

L’an­cien Premier ministre a ensuite échangé avec les adhé­rents locaux de son mouve­ment Hori­zons, avant de prendre le chemin de la librai­rie Decitre pour une séance de dédi­caces de son dernier livre Des lieux qui disent. Il y a notam­ment retrouvé Marc Augoyard, le président du comité lyon­nais d’Ho­ri­zons et Emma­nuelle Haziza, délé­guée du mouve­ment à Villeur­banne.

Alexandre Vincen­det, attendu pour un dîner à Paris, était quant à lui absent de ce dernier rendez-vous. Le député, ancien maire de Rillieux-la-Pape, devrait être vu beau­coup plus régu­liè­re­ment aux côtés d’Edouard Philippe à Lyon dans les prochains mois.

Dans un rôle d’agent de liai­son, simi­laire à celui de Gérard Collomb vis-à-vis d’Em­ma­nuel Macron avant 2017. « J’es­saie d’ap­por­ter ma pierre à l’édi­fice à quelqu’un que j’es­time être l’un de ceux qui peut diri­ger aux desti­nées de ce pays. Je pense qu’E­douard Philippe est un de ceux qui a le plus de chance, d’au­tant plus que 75% des élec­teurs sympa­thi­sants de la droite répu­bli­caine le plébis­citent », indique-t-il aujourd’­hui.

Inter­rogé sur les prochaines muni­ci­pales et métro­po­li­taines de 2026, Alexandre Vincen­det appe­lait le mois dernier appe­lait au rassem­ble­ment le plus large possible à droite et au centre. « Je plaide pour une large alliance, par delà les égos. Il faut impul­ser cette ligne et arri­ver à s’en­tendre », expliquait-il en marge d’une séance de dédi­caces de… Nico­las Sarkozy chez Decitre.

Edouard Philippe, avec Marc Augoyard © Maxime Feuillet

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter