François Thuilleur nommé président du conseil de surveillance d’Orapi

Détenteur de 34,85% du capital d’Orapi après avoir racheté la participation de Guy Chifflot, son fondateur, Paredes fait entrer trois représentants au conseil de surveillance d’Orapi, dont François Thuilleur, son PDG qui en prend la présidence. L’OPA sur le reste du capital va être lancée dans les prochaines semaines.
François Thuilleur PDG de Paredes © DR François Thuilleur PDG de Paredes © DR

Le rachat d’Orapi par Paredes entre dans sa phase active. Annoncé fin juin, le projet autour de Paredes-Orapi, le leader français de l’hy­giène profes­sion­nelle, a fran­chi deux étapes impor­tantes ces derniers jours. À savoir : le rachat des 34,85% du capi­tal détenu direc­te­ment et indi­rec­te­ment par Guy Chif­flot, le fonda­teur d’Orapi.

En paral­lèle, Paredes et Karte­sia (le fonds qui a racheté la dette d’Orapi en 2020 et déten­teur, de ce fait, de près de 30% du capi­tal de l’en­tre­prise) ont conclu, sous certaines condi­tions suspen­sives, un enga­ge­ment d’ap­port à l’OPA que Paredes va enga­ger, dès lors qu’il a racheté près de 35% des actions d’Orapi. L’en­ga­ge­ment porte sur les actions ordi­naires déte­nues par Karte­sia. Il est « révo­cable en cas d’offre publique concur­rente dépo­sée par un tiers ».

Du côté de Paredes, on se montre confiant quant à la réali­sa­tion de l’opé­ra­tion, jugeant peu probable le dépôt d’une offre concur­rente.

Offre rééva­luée à 6,50 euros par action

Paredes a rééva­lué son offre initiale de 5,80 euros par action à 6,50 euros (et 5,20 euros par ORA 2, Obli­ga­tion rembour­sable en action). Un prix qui valo­rise 100% d’Orapi à plus de 70 millions d’eu­ros.

Rappe­lons qu’un expert indé­pen­dant, le cabi­net Accu­racy repré­senté par Henri Philippe, a été dési­gné en juillet en vue d’éta­blir un rapport sur les condi­tions finan­cières de l’OPA.

Du côté des action­naires indi­vi­duels, il n’est pas certain que le prix de 6,50 euros soit suffi­sam­ment inci­ta­tif pour qu’ils apportent leurs titres dans le cadre de la prochaine OPA. Si l’on se réfère aux échanges sur les forums bour­siers, plusieurs préfé­re­raient attendre une valo­ri­sa­tion supé­rieure à 9 euros par action pour vendre.

Ce qui pour­rait avoir pour consé­quence qu’O­rapi reste cotée. Ce qui ne serait pas forcé­ment pour déplaire à François Thuilleur. La pers­pec­tive d’avoir un Paredes-Orapi, leader natio­nal de l’hy­giène profes­sion­nelle et futur acteur majeur à l’échelle euro­péenne coté sur Euro­next, ne manque pas de sens.

Une suite logique

Dans la foulée de l’ac­qui­si­tion du bloc de Guy Chif­flot, ce dernier a démis­sionné de son poste de président du conseil de surveillance. Jean-Pierre Gaillard et Jérôme Gacoin quittent aussi le conseil de surveillance.

Et c’est logique­ment François Thuilleur, PDG de Paredes qui a été nommé hier président du conseil de surveillance de Paredes. Eric Palanque, direc­teur admi­nis­tra­tif et finan­cier de Paredes, et Eva Paredes, membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Paredes, rejoignent aussi le conseil de surveillance d’Orapi.

Au soir de sa nomi­na­tion, François Thuilleur a déclaré : « Ce rappro­che­ment stra­té­gique que j’ai appelé de mes vœux en vue de créer un cham­pion français et euro­péen de l’hy­giène profes­sion­nelle est sur le point de voir le jour et je m’en réjouis. En prenant la tête du conseil de surveillance d’Orapi, je souhaite rassem­bler l’en­semble des parties prenantes autour d’un projet indus­triel ambi­tieux et fédé­ra­teur ».

Orapi : + 1,2% à 175 millions d’eu­ros fin septembre

Orapi a publié son chiffre d’af­faires au 30 septembre, sur les 9 premiers mois de l’exer­cice. A 175,3 millions d’eu­ros, celui-ci progresse de + 1,2% (malgré une baisse de 50% des ventes de produits covid en cumulé depuis le début de l’an­née). En France, à 149 millions d’eu­ros, Orapi affiche une crois­sance de + 2,4% et même de + 3,7% sur son « core busi­ness ».

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter