Jean-Michel Berjaud (Recom) lance une nouvelle plate­forme bapti­sée Tisio

Jean-Michel Berjaud, dirigeant de Recom, agence spécialisée dans la prospection commerciale, annonce le lancement de Tisio, sa nouvelle plateforme de mise en relation entre professionnels.
Jean-Michel Berjaud Jean-Michel Berjaud © DR

Inspiré par une version améri­caine, Jean-Michel Berjaud, à la tête de Recom, intro­duit Tisio, une nouvelle plate­forme permet­tant l’achat ou la vente de sessions d’échange en visio­con­fé­rence avec des experts.

« L’objec­tif est de faci­li­ter l’ac­cès aux conseils d’ex­perts sans délai », explique Jean-Michel Berjaud cofon­da­teur de Tisio, en mention­nant un chiffre d’af­faires de 10 000 euros par mois avec une progres­sion rapide. Lancée en mai 2023 avec trois de ses colla­bo­ra­teurs, la plate­forme vise à propo­ser divers services, tels que le partage d’in­for­ma­tions spéci­fiques, la faci­li­ta­tion de parte­na­riats entre experts et utili­sa­teurs, ainsi que l’ac­cès à des exper­tises variées.

Jean-Michel Berjaud : « Tisio va avoir du succès »

Jean-Michel Berjaud explique que cette initia­tive découle de son acti­vité de pros­pec­tion commer­ciale chez Recom : « Notre entre­prise est constam­ment en contact avec d’autres entre­prises, ce qui est à la fois diffi­cile et très chro­no­phage d’avoir une réponse à nos attentes. À titre d’exemple, un sala­rié de Recom peut commu­niquer avec plus de 100 personnes en une seule jour­née », précise-t-il.

Pour le diri­geant, cette inter­face en ligne repré­sente une réponse inno­vante à cette problé­ma­tique. Toute­fois, il admet que ce modèle de mise en rela­tion existe déjà. « Cepen­dant, je suis convaincu que Tisio va avoir du succès. Près de 1000 experts sont déjà inscrits sur la plate­forme, et chaque mois, nous enre­gis­trons envi­ron une centaine de réser­va­tions pour des sessions d’échange », affirme-t-il.

En plus de répondre à un besoin profes­sion­nel, Jean-Michel Berjaud souhaite que sa plate­forme permette aux sala­riés de suivre la tendance entre­pre­neu­riale : « Il s’agit d’une tendance réelle pour les sala­riés, ce modèle offre la possi­bi­lité d’avoir une acti­vité partielle et de géné­rer des reve­nus pour ceux qui travaillent dans un domaine spéci­fique et souhaitent parta­ger leur exper­tise avec les autres ».

Des compé­tences en libre-service

Cette plate­forme n’a rien d’amé­ri­cain selon le diri­geant, « là-bas, les plate­formes permettent l’achat de services de conseil, souvent propo­sés par des experts renom­més qui, à mon avis, vendent leur noto­riété. Chez Tisio, notre approche diffère. Nous mettons en avant des compé­tences direc­te­ment utiles, acces­sibles en libre-service et à des tarifs variables, plutôt que de miser sur la noto­riété », précise-t-il.

Prochai­ne­ment, « si tout se passe comme prévu », d’après le cofon­da­teur, Tisio offrira la possi­bi­lité aux experts propo­sant leurs services sur la plate­forme de rever­ser une partie de leurs reve­nus à une asso­cia­tion : « Nous enta­mons des discus­sions avec certaines asso­cia­tions, telles que « 60 000 rebonds » (asso­cia­tion dédiée aux entre­pre­neurs). Les experts auront le choix de faire don de leurs gains à nos asso­cia­tions parte­naires ou à l’as­so­cia­tion de leur choix », annonce le Jean-Michel Berjaud. 

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un email à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter