Le Jour­nal Éco avec Jean-Paul Babey, président d’Alp­tis

L’in­vité : Jean-Paul Babey, président d’Alptis. Le grou­pe­ment lyon­nais de protec­tion sociale créé sous une forme asso­cia­tive en 1976 pour­suit son déve­lop­pe­ment, tout en restant fidèle à ses fonda­men­taux. Il se défi­nit comme un groupe de protec­tion sociale asso­cia­tif (animé par 800 béné­voles et 100 comi­tés locaux d’adhé­rents), indé­pen­dant et entre­pre­neu­rial.

Si les travailleurs indé­pen­dants sont toujours un des piliers du groupe, Alptis a investi aussi le champ des sala­riés et des entre­prises autour de 3 axes: préven­tion, assu­rance et finan­ce­ment. En 2023, il affiche 530 000 personnes proté­gées et travaille avec près de 20 000 entre­prises. En 2022, Alptis a réalisé 135 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires, émis pour 386 millions d’eu­ros de primes et gère 874 000 contrats d’as­su­rances.

Un réseau avec 7 700 parte­naires

Alptis a récem­ment acquis Resoc Cour­tage dans le domaine de la cyber-assu­rance et de la sécu­rité globale et lancé une market­place emprun­teur en parte­na­riat avec Digi­tal Insure. 

Alptis travaille avec un réseau de distri­bu­tion qui s’ap­puie sur 7 700 parte­naires, cour­tiers et conseils en gestion de patri­moine. Jean-Paul Babey rappelle qu’Alp­tis est le N°2 français des cour­tiers gros­sistes derrière un autre Lyon­nais bien connu…

L’en­tre­prise lyon­naise vient de recru­ter Fabrice Pesin, un direc­teur géné­ral en charge des filiales et des acqui­si­tions, preuve qu’Alp­tis compte bien encore gran­dir.

Engagé au sein du clus­ter « Assu­rance Vallée » fort d’une tren­taine d’ac­teurs de toute la filière, Jean-Paul Babey rappelle que « Lyon est le 2e pôle assu­ran­tiel en France après Paris ».

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter