Textile : Olivier Balas et Pierre-Jacques Brivet préparent le rappro­che­ment

Le syndicat professionnel régional du textile, Unitex, et Mode Habillement Auvergne-Rhône-Alpes se préparent à fusionner, avec une possible concrétisation d'ici l'été 2024. Cette démarche est motivée par l'évolution vers une économie circulaire et des liens plus étroits entre marché, produits et industrialisation.
Olivier Balas et Pierre-Jacques Brivet Pierre-Jacques Brivet et Olivier Balas © DR

Rien n’est fait, mais tout se prépare. Et la volonté est mani­feste. Unitex, le syndi­cat profes­sion­nel régio­nal du textile présidé par Olivier Balas (à droite sur la photo), et son homo­logue Mode Habille­ment Auvergne-Rhône-Alpes, présidé par Pierre-Jacques Brivet (à gauche sur la photo), s’ap­prêtent à fusion­ner.

Les plus opti­mistes espèrent même un rappro­che­ment d’ici à la fin de l’an­née 2023. Dans les faits, ce devrait plutôt être au début de l’été 2024, avec un mariage à l’is­sue des assem­blées géné­rales respec­tives des deux orga­ni­sa­tions profes­sion­nelles. « Nous sommes passés d’une filière verti­cale à une écono­mie beau­coup plus circu­laire. Cela rend perti­nent le fait de se rappro­cher. Les liens sont plus étroits entre le marché, les produits et l’in­dus­tria­li­sa­tion. On n’est plus unique­ment dans des rela­tions clients-four­nis­seurs », explique un fin connais­seur des deux branches.

Avec 584 entre­prises (27 % du total en France) et 17 330 emplois, Auvergne-Rhône-Alpes repré­sente le prin­ci­pal bassin indus­triel textile français pesant 3,5 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires.

De son côté, Mode Habille­ment Auvergne-Rhône-Alpes repré­sente 290 entre­prises, 4 800 sala­riés et un millier de marques au total. Avant le Covid, le secteur pesait 1,8 milliard d’eu­ros de chiffre d’af­faires.

Au-delà du rappro­che­ment des deux syndi­cats profes­sion­nels qui ne devrait pas poser trop de problèmes, la ques­tion sociale devrait être plus épineuse avec deux conven­tions collec­tives qui sont loin d’être iden­tiques…

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter