Barreau de Lyon : Yves Harte­mann renonce à deve­nir bâton­nier

L'avocat Yves Hartemann a annoncé qu’il démissionnait avant même sa prise de fonction. Il devait prendre ses fonctions le 1er janvier 2024.
Yves Hartemann Yves Hartemann © DR

Il devait prendre ses fonc­tions de bâton­nier le 1er janvier, mais il préfère renon­cer. Comme révélé par nos confrères de Tribune de Lyon, l’avo­cat Yves Harte­mann, élu par ses confrères lors d’une élec­tion qui s’est tenue en novembre dernier, a annoncé, à l’oc­ca­sion d’une réunion du conseil de l’ordre des avocats, qu’il démis­sion­nait avant même sa prise de fonc­tion.

Une déci­sion liée à l’af­faire de pollu­tion indus­trielle de Grézieu-la-Varenne, village dont Yves Harte­mann a été maire entre 1995 et 2008 et à sa condam­na­tion, cet été, par le tribu­nal judi­ciaire de Cham­béry dans le cadre de la vente de la blan­chis­se­rie de la famille de son épouse. Le terrain était pollué par les produits utili­sés par l’en­tre­prise, et la vente annu­lée.

Un inté­rim, puis de nouvelles élec­tions

Joint par Tribune de Lyon, l’avo­cat évoque de son côté, « un empê­che­ment très person­nel auquel s’ajoutent des condi­tions d’exer­cice deve­nues très diffi­ciles » qui ne lui « permettent pas d’exer­cer avec suffi­sam­ment de séré­nité (ses) fonc­tions de bâton­nier ». Avocat spécia­lisé dans le droit des victimes depuis bien­­tôt 34 ans, Yves Harte­­mann s’était présenté au Barreau de Lyon accom­pa­gné de l’avo­cate d’af­faires Valé­rie Giet qui devait deve­nir vice-bâton­nière. Le binôme Harte­­mann-Giet avait fait campagne sur le thème « pour une profes­­sion épanouie qui entre­­prend, innove et rayonne ».

Consé­quence de ce désis­te­ment, de nouvelles élec­tions vont être orga­ni­sées pour dési­gner le futur bâton­nier de Lyon. En atten­dant, c’est le doyen des membres du Conseil de l’Ordre qui assu­rera l’in­té­rim.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter