Chris­tophe Canty : trans­mis­sion sereine chez Instal­lux

Christophe Canty a succédé à son père Christian Canty à la direction du groupe familial spécialisé dans la menuiserie aluminium pour l'habitat. Avec deux axes forts : la digitalisation et le développement à l'international d'Installux, l'entreprise lauréate du Grand Prix lors de 3e édition des Trophées des entreprises familiales Lyon Décideurs – SG Auvergne-Rhône-Alpes.
Christophe Canty - Installux Christophe Canty © DR

Père et fils ont pris l’ha­bi­tude de déjeu­ner ensemble tous les jeudis à la cantine d’Ins­tal­lux dans la zone indus­trielle de Saint-Bonnet-de-Mure. Deux prési­dents à la même table. Chris­tian Canty, patron de 1987 à 2018 qui conserve la prési­dence du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du groupe fami­lial spécia­lisé dans la menui­se­rie alumi­nium pour l’ha­bi­tat (fenêtres, portails, exten­sions, pergo­las…) et en face de lui Chris­tophe Canty qui a pris sa relève à la direc­tion géné­rale en 2018, égale­ment nommé président du direc­toire depuis janvier 2022.

Au menu ce jour-là, salade d’en­dives, gâteau de foie de volaille et évidem­ment discus­sions autour de l’ac­tua­lité d’Ins­tal­lux (163 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2022, 515 colla­bo­ra­teurs) dont la holding fami­liale détient près de 80% du capi­tal (le reste est détenu par des inves­tis­seurs en bourse).

Les acteurs de la construc­tion ont globa­le­ment le moral dans les chaus­settes ces derniers temps, mais le groupe de concep­tion, fabri­ca­tion de profi­lés alumi­nium à desti­na­tion du second œuvre du bâti­ment, qui fête ses 100 ans cette année, main­tient le cap et garde intactes ses ambi­tions de crois­sance.

« Notre acti­vité va être en recul cette année, mais nous restons opti­mistes, et on ne remet pas en cause le plan stra­té­gique établi en 2020 qui prévoit une crois­sance en France et à l’in­ter­na­tio­nal d’ici à 2026. Nous réali­sons actuel­le­ment 10% de notre chiffre d’af­faires à l’in­ter­na­tio­nal et nous avons l’objec­tif de doubler cette part. Cela passera, entre autres, par des acqui­si­tions, alors on regarde dans les pays limi­trophes : Belgique, Espagne, Italie… », détaille Chris­tophe Canty qui a pris les rênes d’une entre­prise « aux finances hyper saines », béné­fi­ciaire tous les ans, au terme d’une trans­mis­sion sereine à la tête d’Ins­tal­lux qui a reçu le Grand Prix lors de 3e édition des Trophées des entre­prises fami­liales Lyon Déci­deurs – SG Auvergne-Rhône-Alpes.

Chris­tophe Canty : « Je ne me suis pas dit dès le départ que je succé­de­rai un jour à mon père »

« Il a fallu que je me fasse ma place, bien sûr, mais la trans­mis­sion avec mon père s’est vrai­ment faite de manière très natu­relle », assure Chris­tophe Canty. Pour cause, il a effec­tué toute sa carrière – « même mes stages pendant mes études » – dans l’en­tre­prise de son pater­nel.

Il commence par la filiale au Moyen-Orient créée en 1997 à Barheïn – qui reste, à ce jour, le seule bureau d’Ins­tal­lux à inter­na­tio­nal – avant d’in­té­grer la direc­tion du groupe qui chapeaute égale­ment les marques Tiaso (systèmes de cloi­sons démon­tables) et FAC (spécia­lisé dans le laquage). « Quand je suis entré dans l’en­tre­prise, je ne me suis pas dit dès le départ que je succé­de­rai un jour à mon père. Cela s’est fait étape par étape. Dans mon esprit, mais aussi dans celui de mon père qui ne m’au­rait jamais confié des respon­sa­bi­li­tés s’il avait senti que je n’en étais pas capable », commente Chris­tophe Canty, qui se retrouve aujourd’­hui avec un double héri­tage à porter.

Chris­tophe Canty a entamé une impor­tante digi­ta­li­sa­tion de l’en­tre­prise

Celui d’Al­fred Ollier qui a fondé la menui­se­rie (bois à l’ori­gine) en 1923 et celui de son père qui a véri­ta­ble­ment déve­loppé l’ac­ti­vité de l’en­tre­prise depuis la fin des années 80. Il n’en est qu’au début de son mandat, mais le succes­seur sait déjà comment appor­ter sa touche au sein du groupe qui a livré des maté­riaux pour la construc­tion du Grou­pama Stadium, de la gare de Saint-Exupéry ou encore des Jardins du Lou à Gerland.

Outre l’ac­cé­lé­ra­tion program­mée à l’in­ter­na­tio­nal, Chris­tophe Canty a entamé une impor­tante digi­ta­li­sa­tion de l’en­tre­prise avec la remise à niveau des outils numé­riques. « Le monde du BTP n’a pas encore fait sa trans­for­ma­tion digi­tale, l’idée est de prendre un temps d’avance. Il s’agit d’un vaste programme qui va néces­si­ter une conduite au chan­ge­ment pour nos équipes, donc ce n’est pas plus mal que la période actuelle soit un peu plus calme au niveau de l’ac­ti­vité », philo­sophe Chris­tophe Canty.

Christophe Canty - Installux

Bio Express

  • 6 mai 1975 Nais­sance
  • 2018 : Nommé direc­teur géné­ral du groupe Instal­lux
  • 2022 : Il devient égale­ment président du direc­toire

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter