LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

Effervescence, le réseau où on peut « tout dire »

Publié le 23 novembre 2023

Partant du constat que les patrons de TPE-PME sont les moins accompagnés dans leur vie d’entrepreneur, le réseau Effervescence se donne comme objectif de « prendre soin des dirigeants ». Et cela passe d’abord par une parole totalement libérée lors des réunions mensuelles. 

« Un espace où la parole des chefs d’entreprise est totalement libre. Nous sommes dans l’écoute, le partage et l’empathie » Voilà décrit en quelques mots, par la cofondatrice et présidente Marie-Victoire Camus, la raison d’être du réseau Effervescence qui se définit comme « une communauté d’entrepreneurs qui s’entraident ».

© DR

Créé en mai 2020 avec l’entrepreneure Nathalie Vibert au moment où l’on sortait du premier confinement, le réseau Effervescence rassemble près d’une cinquantaine d’entrepreneurs lyonnais à la tête de TPE-PME (de tous secteurs d’activité) qui se retrouvent, par petits groupes d’une dizaine de dirigeants (non concurrents), pour une réunion mensuelle de 2h30 : « Il n’y a jamais d’ordre du jour. Au contraire, les réunions commencent toujours par un tour de table où l’on demande à chaque adhérent comment il va. Ils peuvent alors évoquer leurs préoccupations du moment, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. L’idée est de sortir de sa posture de dirigeant, qui oblige à cacher ses faiblesses, pour avoir des échanges authentiques et sans jugements »

« Des larmes, des cris de joie »

© DR

Et, bien sûr, toutes les discussions lors des réunions restent confidentielles. « L’objectif est vraiment d’offrir une parenthèse à ces dirigeants et d’apporter des réponses opérationnelles à leurs questions », expose Marie-Victoire Camus, qui affirme vouloir « prendre soin des hommes et des femmes à titre personnel, car on peut parfois s’abîmer à être entrepreneur ».

Alors, en plus de casser la fameuse solitude du dirigeant, le réseau Effervescence connecte les entrepreneurs entre eux « pour qu’ils puissent trouver des solutions à leurs besoins quotidiens, renforcer leurs compétences et gagner en énergie ». « On soutient, on booste, on conseille, et parfois on peut être aussi confrontant, mais toujours avec bienveillance car l’objectif est de faire avancer le dirigeant. Lors de nos réunions, il peut y avoir des larmes, des cris de joie… C’est la vraie vie quoi ! », témoigne Marie-Victoire Camus.

Outre ces « séances de travail entre pairs », le réseau Effervescence organise, chaque mois, un afterwork qui rassemble, lui, l’ensemble des membres. « C’est un moment de détente pour s’aérer l’esprit, apprendre à se connaître autrement et élargir son réseau professionnel », poursuit Marie-Victoire Camus. Avec toujours le même leitmotiv : « permettre aux chefs d’entreprises de retrouver de l’inspiration ».

L’autre bonne raison d’y aller

Chaque membre du réseau a la possibilité de bénéficier, deux fois par an, d’un accompagnement individuel avec un coach professionnel. L’objectif est « d’aider à prendre du recul sur son activité, se mettre en ordre de marche et répondre à des défis qui lui sont plus personnels ».

Les + du réseau

Quand un adhérent fait face à une « question urgente », il a la possibilité de bénéficier d’une réunion sur-mesure, où plusieurs membres se réunissent pour une aide à la prise de décision. « On peut comparer ça à une sorte de comité exécutif décentralisé », commente Marie-Victoire Camus.

À lire aussi : UniversElles : des femmes qui osent et qui ont de l’am­bi­tion

Le réseau Effervescence se dit « en complémentarité » des autres réseaux patronaux lyonnais, et a d’ailleurs noué des liens avec plusieurs d’entre eux :  Le Réseau Entreprendre, 60 000 Rebonds (pour les chefs d’entreprise qui ont fait faillite), le dispositif Lyve-Lyon porté par la Métropole qui vise à « faciliter la vie » des entrepreneurs…  

Qui peut-on rencontrer ?

  • Pauline Balaÿ, dirigeante de L’Embarcadère (lieu événementiel)
  • Christelle Fleury – gestionnaire de Gard’eden (groupe de crèches)
  • Stéphane Avril – président de l’Atelier Avril et fils (entreprise de peinture en bâtiment)
  • Christophe Châtelain – directeur de Ressources UP (cabinet de recrutement)
  • Richard Larger – cofondateur de L’Atelier Joaillier (Atelier de joaillerie artisanale) (photo en attente)
Pierre Marquette-Thieffry, DG de Privacare © DR

L’avis de… 

« J’ai toujours été réticent à l’idée d’intégrer un réseau professionnel dans l’optique de faire du business. Mais ce n’est pas du tout l’objectif du réseau Effervescence, qui permet justement des relations sincères et authentiques. C’est un endroit où l’on peut tout dire, notamment ce que l’on ne peut pas dire à son associé par exemple. Et c’est impressionnant comme les adhérents peuvent se mettre à nu lors des réunions, que ce soit à propos de sujets professionnels ou personnels… Je ne connais pas de réseau professionnel équivalent. » 

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un émail à [email protected]. Merci beaucoup !

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices