Lyko : Laurent Bouzon boucle une levée de fonds d’1,4 million d’eu­ros

Lyko, une jeune start-up développant des solutions pour faciliter l’utilisation des services de mobilité, vient de finaliser une levée de fonds de 1,4 million d'euros. Cette opération marque un tournant significatif pour l'entreprise, qui vise à renforcer sa position à l’international.
Adrien Hugon, Laurent Bouzon et Yacine Belarbi fondateurs de Lyko Adrien Hugon, Laurent Bouzon et Yacine Belarbi © DR

Renfor­cer sa posi­tion à l’in­ter­na­tio­nal, c’est l’objec­tif visé par Laurent Bouzon avec cette levée de fonds d’1,4 million d’eu­ros. La start-up Lyko (13 colla­bo­ra­teurs) propose des solu­tions tech­no­lo­giques à la loca­tion de véhi­cules et la plani­fi­ca­tion de trajets. Cela permet de rendre les dépla­ce­ments des utili­sa­teurs de ces services plus simples. 

Selon Laurent Bouzon, Lyko c’est « un guichet unique virtuel de mobi­lité, ou tout simple­ment l’ »Amazon » des mobi­li­tés », qui rassemble près de 3 000 four­nis­seurs de mobi­lité (Sncf, Bolt, TCL, VTC). 

L’objec­tif prin­ci­pal de la société est de simpli­fier la plani­fi­ca­tion, la réser­va­tion et le paie­ment des trans­ports. « Nos clients déve­loppent leur appli­ca­tion puis se connectent à notre solu­tion multi­mo­dale, qui va direc­te­ment les mettre en lien avec plus de 3000 four­nis­seurs de mobi­lité publics et privés », explique Laurent Bouzon, diri­geant de Lyko.

Déve­lop­per l’équipe de Lyko à l’in­ter­na­tio­nal

Grâce à cette levée de fonds, l’en­tre­pre­neur souhaite agran­dir son équipe avec 10 colla­bo­ra­teurs supplé­men­taires d’ici à 2025 : « Cette opéra­tion nous donne forcé­ment des moyens pour recru­ter de nouveaux talents ».

À l’in­ter­na­tio­nal, le cofon­da­teur de la start-up souhaite accé­lé­rer l’ex­pan­sion de sa société grâce à ce finan­ce­ment d’1,4 million d’eu­ros, obtenu auprès de plusieurs fonds d’in­ves­tis­se­ment inter­na­tio­naux, notam­ment Habert Dassault Finance et Afri­mo­bi­lity (Akwa Group) : « Nous aspi­rons à nous affir­mer comme un leader de solu­tions de mobi­lité à l’échelle mondiale. »

Aujourd’­hui, l’en­tre­prise mise surtout sur les appels d’offres. Lyko a notam­ment été choi­sie par la ville de Jakarta en Indo­né­sie pour déployer ses solu­tions de mobi­lité « inno­vantes ». Un autre contrat a récem­ment été conclu, mais reste confi­den­tiel d’après le diri­geant.

Avec Lyko, Laurent Bouzon espère atteindre la renta­bi­lité de son service d’ici 2025, « car depuis la créa­tion en 2018, notre stra­té­gie a d’abord été d’in­ves­tir dans les ressources humaines de notre entre­prise, main­te­nant il serait temps d’être rentable », explique-t-il

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter