Philippe Rous­souly (SMAIO) : « une marge sur les ventes d’im­plants qui atteint 67% »

La société lyon­naise SMAIO a rejoint la bourse en 2022. Elle se défi­nit comme un précur­seur de l’ex­ploi­ta­tion de données cliniques et d’ima­ge­rie de la colonne verté­brale. Elle conçoit des solu­tions globales pour les spécia­listes de la chirur­gie rachi­dienne.

Elle possède une exper­tise recon­nue grâce à KEOPS, son logi­ciel de gestion de big data devenu une réfé­rence mondiale avec plus de 100 000 cas patients réper­to­riés. SMAIO propose aux chirur­giens du rachis une plate­forme complète, i-Kontrol, inté­grant la plani­fi­ca­tion, les dispo­si­tifs implan­tables et les services asso­ciés, qui leur permet de trai­ter les patho­lo­gies de la colonne verté­brale.

Forte d’une équipe de 30 colla­bo­ra­teurs, SMAIO a réalisé un chiffre d’af­faires semes­triel de 4 millions d’eu­ros et dégagé un résul­tat net de 1,6 million. L’en­tre­prise de Philippe Rous­souly dispose d’une tréso­re­rie solide à 7,3 millions d’eu­ros. 

Commen­tant les résul­tats du 1er semestre 2023, Philippe Rous­souly, PDG de SMAIO, déclare : « Nous avons déployé de manière effi­cace notre plan stra­té­gique aux Etats-Unis (…). En paral­lèle, nous avons amélioré nos indi­ca­teurs de renta­bi­lité avec une marge sur les ventes d’im­plants qui atteint 67%. Enfin, nous avons mené une poli­tique de R & D ciblée qui permet de préser­ver notre niveau de tréso­re­rie en vue de notre montée en puis­sance commer­ciale ». 

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter