L’en­tre­prise des Possibles : Alain Mérieux passe le flam­beau à Thierry de La Tour d’Ar­taise

Cinq ans après avoir créé le collectif lyonnais qui rassemble 165 entreprises de la métropole pour venir en aide aux sans-abri, Alain Mérieux a convaincu le président de Seb, Thierry de La Tour d'Artaise, de lui succéder à la présidence.
Thierry de la Tour d'Artaise et Alain Mérieux Thierry de la Tour d'Artaise et Alain Mérieux © VL

« Thierry, je vous confie le bébé et je suis ravi de passer la main à quelqu’un de bien, avec qui je partage beau­coup de valeurs ».

Cinq ans après avoir lancé L’en­tre­prise des Possibles pour venir en aide aux sans-abri et aux plus fragiles, Alain Mérieux confie les rênes du collec­tif lyon­nais d’en­tre­prises au président du groupe Seb, Thierry de La Tour d’Ar­taise.

« J’ai confiance en Thierry pour faire passer L’en­tre­prise des Possibles à un stade supé­rieur. Le bilan au bout de ces cinq années est bon, mais on peut toujours faire mieux. Il ne faut jamais être content en matière de lutte contre la pauvreté, surtout que la tâche en face de nous est consi­dé­rable et qu’elle s’ag­grave d’an­née en année », alerte Alain Mérieux.

16 000 personnes accom­pa­gnées depuis la créa­tion de L’en­tre­prise des Possibles

Portée depuis 2019 à l’ini­tia­tive l’an­cien patron et fonda­teur de BioMé­rieux « inquiet de voir la préca­rité gran­dir en France », L’en­tre­prise des Possibles fédère aujourd’­hui 165 entre­prises de l’ag­glo­mé­ra­tion de toutes tailles et tous secteurs. Et elle repré­sente 80 000 colla­bo­ra­teurs « poten­tiel­le­ment mobi­li­sables » par le don de congés payés ou le béné­vo­lat.

Et, rien que l’an prochain, ce sont 24 nouveaux projets qui seront soute­nus (projets de loge­ment, d’ac­cès aux soins, d’ac­com­pa­gne­ment social…).

Ils sont prin­ci­pa­le­ment à desti­na­tion des mères isolées et des jeunes en déshé­rence. « Ces actions vont concer­ner 6000 nouveaux béné­fi­ciaires, et porte à 16 000 le nombre de personnes accom­pa­gnées par les asso­cia­tions soute­nues depuis la créa­tion de L’en­tre­prise des Possibles », souligne Alain Mérieux.

Alain Mérieux reste président d’hon­neur

Dégagé de la direc­tion opéra­tion­nelle du géant mondial du petit élec­tro­mé­na­ger Seb dont il conserve la prési­dence du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion, Thierry de La Tour d’Ar­taise dit avoir accepté la propo­si­tion d’Alain Mérieux « car j’ai toujours pensé que le rôle de l’en­tre­prise, c’est d’ai­der la cité ». « Et je suis convaincu que le monde écono­mique saura se montrer à la hauteur des défis actuels », ajoute-t-il.

Le futur président, qui pren­dra ses fonc­tions le 1er janvier, mesure l’am­pleur de la tâche : « La lutte contre la pauvreté, c’est une mission qui n’a pas de fin. Et il faut toujours lutter. »

Ce chan­ge­ment de président va inter­ve­nir quelques mois après l’ar­ri­vée, cet été, du nouveau direc­teur géné­ral Étienne Piquet-Gauthier. Quant à Alain Mérieux, il ne coupera pas les ponts avec le collec­tif d’en­tre­prises qu’il a initié, conser­vant le titre de président d’hon­neur de L’en­tre­prise des Possibles.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter