Comment Jean-Baptiste Duran­ton et Marc Biessy (Ops Clean) ont séduit Amazon

La société lyonnaise Ops clean, dont le sachet nettoie tout type de linge pour au moins 320 lavages, s’est vue attribuer la dotation de 100 000 euros par Amazon et gagne donc une mise en avant sur la plateforme.
Jean-Baptiste Duranton et Marc Biessy Jean-Baptiste Duranton et Marc Biessy © Ops Clean

L’ac­tua­lité d’Ops Clean

La jeune pousse lyon­naise vient de rempor­ter le prix de la start-up euro­péenne de l’an­née lors d’un concours orga­nisé par Amazon mi-novembre. Les deux cofon­da­teurs empochent une dota­tion de 100 000 euros et verront leurs produits mis en avant sur la plate­forme. « Cette récom­pense va nous permettre de déve­lop­per l’en­tre­prise. Nous voulons utili­ser cette somme sur la partie R&D pour conti­nuer d’amé­lio­rer le produit et déve­lop­per des produits complé­men­taires, mais aussi pour accroître notre noto­riété et nous faire connaître grâce à des campagnes de commu­ni­ca­tion. » 

Le concept d’Ops Clean

Amis depuis leurs études à l’INSEEC Lyon, Jean-Baptiste Duran­ton et Marc Biessy ont cofondé la marque de lessive écolo­gique lyon­naise Ops Clean. Les deux tren­te­naires cher­chaient des solu­tions plus simples et respec­tueuses de l’en­vi­ron­ne­ment pour nettoyer effi­ca­ce­ment leur linge et ont ainsi mis au point des sachets en nylon, remplis de granules de magné­sium puri­fié. « Lorsque le magné­sium entre contact avec l’eau, il crée de l’hy­droxyde de magné­sium, un puis­sant nettoyant capable d’éli­mi­ner les odeurs, de dissoudre les graisses solides et de neutra­li­ser la majo­rité des bacté­ries, virus et germes présents sur le linge », explique Jean-Baptiste Duran­ton.

Les deux cofon­da­teurs ont ensuite testé l’ef­fi­ca­cité de leur solu­tion pendant deux ans. « Nous avons testés nos sachets dans toutes les condi­tions possibles. Les résul­tats sont clairs. Notre lessive est aussi effi­cace, sinon plus, que la plupart des lessives liquides indus­trielles. »

Pourquoi Ops Clean va carton­ner

Le sachet de lessive des deux asso­ciés est vendu au prix de 39,90 euros (sur Amazon, sur leur site inter­net et dans quelques enseignes Biocoop). Il est effi­cace pour au moins 350 lavages. « Nous sommes donc en moyenne trois fois moins cher qu’une lessive conven­tion­nelle, explique Marc Biessy. Avec Ops Clean, vous ne vous expo­sez plus à des aller­gènes ou molé­cules irri­tantes et vous n’avez plus à vous soucier de la quan­tité de lessive restante à la maison.  »

Les deux cofon­da­teurs évoquent ainsi des argu­ments écono­miques, mais aussi écolo­giques avec une lessive natu­relle, fabriquée en France et livrée dans un embal­lage recy­clable et compos­table. « Nous nous inscri­vons dans une logique zéro déchet.  »

Les ambi­tions d’Ops Clean

La start-up compte aujourd’­hui 1 600 clients, dont la moitié en Italie, et réalise 70% de son acti­vité sur Amazon. « Nous réflé­chis­sons aujourd’­hui au déve­lop­pe­ment de l’en­tre­prise. On s’in­ter­roge sur la perti­nence de rejoindre un incu­ba­teur ou de faire appel à des inves­tis­seurs », expliquent les diri­geants, qui entendent faire appel à des ESAT (Établis­se­ment et service d’aide par le travail) lyon­nais pour le condi­tion­ne­ment de leur solu­tion.

Ops Clean, qui sont ses fonda­teurs ?

Jean-Baptiste Duran­ton est un ancien sala­rié du groupe M6, de la MAIF et d’une marque de cosmé­tiques bio. Marc Biessy a quant à lui démarré sa carrière comme consul­tant en sécu­rité infor­ma­tique à Chicago ou Genève. Les deux cofon­da­teurs se sont rencon­trés sur les bancs de l’INSEEC à Lyon.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter