Travaux publics : René Coiro président de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes

René Coiro succède à Pierre Berger à la tête de la fédération régionale des travaux publics. Patron d’un groupe familial de 8 PME employant 400 salariés, il prend les manettes de la 2e région de France en termes de chiffre d’affaires et de la 1ère en nombre d’entreprises.
René Coiro René Coiro © DR

Une consé­cra­tion profes­sion­nelle pour René Coiro. À 64 ans, ce passionné de basket, fidèle suppor­ter de l’ASVEL, a été élu, hier président de la fédé­ra­tion régio­nale des travaux publics, FRTP Auvergne-Rhône-Alpes, prenant le relai de Pierre Berger en poste depuis 6 ans.

Très impliqué dans les instances profes­sion­nelles, notam­ment chez BTP Rhône et Métro­pole, comme 1er vice-président et président de la section travaux publics depuis 5 ans, il siégeait au bureau du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes, comme secré­taire, tout en occu­pant un poste d’ad­mi­nis­tra­teur à la FNTP à Paris.

➔ À lire aussi : BTP Rhône et Métro­­pole : Norbert Fonta­­nel élu président

Il se retrouve à la tête d’une fédé­ra­tion qui repré­sente près de 1 500 entre­prises sur les 12 dépar­te­ments de la région employant plus de 39 000 sala­riés et réali­sant 6,6 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires.

La fédé­ra­tion régio­nale regroupe des entre­prises spécia­li­sées dans les travaux routiers, le terras­se­ment, les travaux d’ins­tal­la­tion de réseaux élec­triques et de réseaux de cana­li­sa­tion ainsi que le génie civil. Auvergne-Rhône-Alpes repré­sente la 2e région de France après l’Ile-de-France en termes de chiffre d’af­faires et la 1ère en nombre d’en­tre­prises instal­lées sur le terri­toire.

Entre­prise créée par son père, paveur, en 1947

Chef d’en­tre­prise discret et réservé, René Coiro a rejoint voici 40 ans, l’en­tre­prise fami­liale instal­lée à Saint-Priest et fondé par son père, alors paveur, en 1947. Il est à la tête de la holding Coiro depuis 2017. Le groupe fami­lial contrôle 8 PME fortes de 400 sala­riés, dont le navire amiral, Coiro TP, emploie 250 colla­bo­ra­teurs dans les travaux routiers, cana­li­sa­tions, l’amé­na­ge­ment urbain et le terras­se­ment. Les autres enti­tés du holding Coiro inter­viennent dans l’en­vi­ron­ne­ment, les espaces verts et l’in­gé­nie­rie.

René Coiro a indiqué vouloir arti­cu­ler son mandat autour de 3 axes majeurs : le déve­lop­pe­ment durable et la tran­si­tion éner­gé­tique, la promo­tion des métiers et la forma­tion et, enfin, la santé et la sécu­rité.

Évoquant la conjonc­ture des travaux publics, le nouveau président élu parle d’une année 2023 globa­le­ment satis­fai­sante avec moins de diffi­cul­tés que le secteur du bâti­ment. Toute­fois, les TP ne connaissent pas le volume d’ac­ti­vité habi­tuel constaté à mi-mandat muni­ci­pal.

Des entre­prises « acteurs pour la planète »

Sous l’ef­fet de l’in­fla­tion, les marges des entre­prises se réduisent et les droits de muta­tion (DMTO) enre­gis­trés par les collec­ti­vi­tés locales (les dépar­te­ments notam­ment) sont en forte baisse, rédui­sant d’au­tant les moyens dont disposent les collec­ti­vi­tés terri­to­riales pour inves­tir dans des travaux.

 « Je tiens à main­te­nir une rela­tion forte avec les collec­ti­vi­tés locales, en allant régu­liè­re­ment à leur rencontre et en propo­sant des outils dédiés. J’ai la volonté de défendre les grands projets d’amé­na­ge­ment du terri­toire. Les entre­prises de TP sont porteuses de solu­tions en faveur de la tran­si­tion écolo­gique : elles sont acteurs pour la planète », conclut René Coiro.

Le bureau de la FRTP, outre René Coiro, se compose de Charles Robi­net, Cédric Bran­dely, Jean-Pierre Cheval, Patrice Fonte­nat, Arnaud Frays­si­net, Denis Labouebe et Philippe Puthod.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter