April : Eric Maumy va s’of­frir DLPK

Après avoir acquis Magnacarta en 2022, April s’apprête à prendre le contrôle DLPK qui affiche 11,3 milliards d’euros d’encours d’épargne. Une acquisition qui devrait être finalisée au 2e trimestre 2024 et conforter l’assureur lyonnais en tant qu’acteur leader sur l’épargne avec les Conseils en gestion de patrimoine.
Eric Maumy Eric Maumy © DR

L’af­faire est dans les tuyaux depuis la fin de l’an­née. Le groupe lyon­nais, leader du cour­tage gros­siste, vient d’of­fi­cia­li­ser son entrée en négo­cia­tions exclu­sives avec DLPK. Et ce, afin de prendre le contrôle de cet acteur de réfé­rence en matière d’épargne et de gestion d’ac­tifs spécia­lisé dans les solu­tions patri­mo­niales multi­ca­nales (assu­rance vie, compte titres, épargne sala­riale).

Basé à Roubaix et Paris, DLPK emploie 250 personnes pour 150 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires. L’en­tre­prise nordiste affiche 11,3 milliards d’eu­ros d’en­cours d’épargne et 1,17 milliard d’en­cours en gestion d’ac­tifs. DLPK est connue à travers plusieurs marques, dont Nortia, une market­place BtoB qui travaille avec les CGP (Conseils en gestion de patri­moine).

15 milliards d’eu­ros d’en­cours avec DLPK

L’équipe de direc­tion actuelle, Vincent Dubois, son président en tête, est appe­lée à rester à la tête de l’en­tre­prise à l’is­sue du closing qui devrait inter­ve­nir en avril-mai 2024. « Nous pouvons mettre en commun nos exper­tises à desti­na­tion de nos divers réseaux de distri­bu­tion, explique Vincent Dubois. Cet enga­ge­ment, c’est avant tout un ADN entre­pre­neu­rial et une dyna­mique d’in­no­va­tion parta­gés ».

De son côté, Eric Maumy, président d’April, souligne : « Cet accord repré­sente une étape clé dans nos ambi­tions communes de consti­tuer un acteur phare au cœur d’un marché en plein déve­lop­pe­ment ».

Le patron du groupe lyon­nais avait déjà esquissé, dès 2022, sa volonté de muscler le pôle épargne d’April en rache­tant Magna­carta. Avec l’ap­port de DLPK, April attein­drait les 15 milliards d’eu­ros d’en­cours et s’af­fir­me­rait comme « un acteur leader sur le marché français de l’épargne et des solu­tions d’in­ves­tis­se­ments » en lien étroit avec ses parte­naires CGP et cour­tiers.

Les trois autres pôles d’April concernent la santé prévoyance, l’as­su­rance des emprun­teurs, la santé des expa­triés et les dommages de niches. Avec un réseau de 15 000 cour­tiers parte­naires et 2 400 colla­bo­ra­teurs, April a réalisé un chiffre d’af­faires de 590 millions d’eu­ros en 2022 (+ 9%). Si l’an­née 2023 a été compliquée dans le domaine de la santé prévoyance (comme pour l’en­semble des acteurs du secteur), April a connu une crois­sance sur la santé des expa­triés et le marché des 2 roues ou de la construc­tion.

D’autres acqui­si­tions en vue pour April

Fort de son nouvel action­na­riat (KKR à 65% et un bloc mino­ri­taire de 35% dans lequel on retrouve Eric Maumy et l’en­ca­dre­ment de l’en­tre­prise, Arkéa Capi­tal, le groupe Burrus, Téthys Inves­tis­se­ment et Evolem, le holding de la famille Rous­set, créa­teur d’April en 1988), le groupe lyon­nais vise le milliard d’eu­ros de chiffre d’af­faires dans 5 ans.

Eric Maumy prévoit de présen­ter le nouveau plan stra­té­gique d’April au prin­temps, avec 2027 comme hori­zon. A la clé, plusieurs acqui­si­tions. DLPK n’est que la première de la liste. April prévoit aussi de démé­na­ger son siège social à la fin de cette année, tout en restant dans le quar­tier de la Part-Dieu.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter