Arga­lys : Boris Char­pen­tier vise le million d’eu­ros pour 2024 avec « Les Essen­tiels »

L’entreprise familiale lyonnaise Argalys, spécialisée dans la conception de compléments nutritionnels, dévoile ses ambitions, notamment celle d’atteindre le million d’euros de chiffre d’affaires pour 2024, grâce à sa gamme de produits « Les Essentiels » lancée en 2019.
Boris Charpentier, responsable développement chez Argalys Boris Charpentier © DR

Cap sur le million d’eu­ros de chiffre d’af­faires pour l’en­tre­prise fami­liale Arga­lys (6 colla­bo­ra­teurs), spécia­liste en concep­tion de complé­ments alimen­taires. Boris Char­pen­tier qui est le fils des fonda­teurs d’Ar­ga­lys et respon­sable en déve­lop­pe­ment de l’en­tre­prise souligne que : « Aujourd’­hui nous sommes à plus de 50% de crois­sance, avec 3000 produits de notre gamme vendus par mois et un taux de réachat en ligne de 40% ».

Boris Char­pen­tier qui ne dévoile pas son chiffre d’af­faires, compte sur la crois­sance à deux chiffres que connaît l’en­tre­prise depuis 2020 pour atteindre le million d’eu­ros de chiffre d’af­faires cette année.

Avec la gamme Les Essen­tiels lancée en 2019 par Pascal et Sylvie Char­pen­tier, (fonda­teurs d’Ar­ga­lys en 2001), la société génère actuel­le­ment 80% de son chiffre d’af­faires sur la partie digi­tale (site inter­net et distri­bu­teurs e-commerce) et 20% en phar­ma­cie. « Nous visons un équi­libre de 60% digi­tal et 40% en phar­ma­cie, car nous envi­sa­geons de nous ancrer dans le terri­toire lyon­nais pour deve­nir la marque de réfé­rence des complé­ments nutri­tion­nels ». 

Actuel­le­ment présents dans 50 phar­ma­cies en France, dont 30 à Lyon, l’objec­tif est ambi­tieux : « Cette année, nous souhai­tons propo­ser nos produits dans plus de 100 phar­ma­cies partout en France », espère Boris Char­pen­tier.

Expan­sion digi­tale d’Ar­ga­lys

Côté digi­tal, l’en­tre­prise prévoit de doubler son nombre de commandes par mois, passant de 3000 à 6000. Pour y parve­nir, « on envi­sage une crois­sance stable durant les 6 prochains mois, notam­ment pendant la période hiver­nale jusqu’au prin­temps. Car dans le marché des complé­ments alimen­taires, il y a quand même de la saison­na­lité », explique Boris Char­pen­tier. 

Il souligne égale­ment que l’en­tre­prise a « refondu son site inter­net fin 2023 » pour fidé­li­ser ses clients et faci­li­ter les parte­na­riats, notam­ment à l’in­ter­na­tio­nal. « Notre site actuel nous permet d’at­teindre des clients en Espagne, Italie, Belgique, etc. », indique le respon­sable.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter