Fabrice Matteucci : « Le PS reste un mouve­ment qui peut faire avan­cer la société »

Conseiller municipal d’opposition à Caluire-et-Cuire, Fabrice Matteucci a été élu premier secrétaire du PS du Rhône à la mi-décembre. Le socialiste mise sur l’union entre les forces de gauche et les écologistes pour peser sur les municipales et métropolitaines de 2026.
Fabrice Matteucci Fabrice Matteucci © DR

Vous avez été élu premier secré­taire du PS du Rhône mi-décembre. Quelles vont être vos prio­ri­tés à la tête d’une fédé­ra­tion marquée par les querelles internes ?

Fabrice Matteucci : J’avais été nommé coor­di­na­teur de la direc­tion collé­giale du PS du Rhône en mars, donc je vais pour­suivre le travail déjà engagé. Nous allons travailler tous ensemble, au-delà des diver­gences qui peuvent exis­ter en interne.

L’objec­tif, c’est d’être présents dans le champ poli­tique local et de construire des possi­bi­li­tés de victoires lors des prochaines échéances élec­to­rales avec l’en­semble des parte­naires de gauche et d’éco­lo­gie. Cela commence dès le mois de juin avec les élec­tions euro­péennes.

Je souhaite que nous puis­sions travailler tous ensemble, donc à moi de conduire le travail au niveau de la fédé­ra­tion pour qu’on arrive à trou­ver ces conver­gences.

Vous allez donc tendre la main aux autres forces de gauche dans la prépa­ra­tion des prochaines muni­ci­pales et métro­po­li­taines de 2026 ?

Nous avons des échanges avec nos parte­naires, les choses vont se construire progres­si­ve­ment. L’idée, c’est de rester sur cette union de la gauche et des écolo­gistes, partout où ce sera possible. Cette colla­bo­ra­tion est pour moi impor­tante et essen­tielle.

Quand la gauche et les écolo­gistes sont unis, ils repré­sentent quelque chose sur le terri­toire. On l’a vu lors des dernières élec­tions légis­la­tives avec le bon score de la Nupes.

Il faudra aussi tenir compte des réali­tés locales, mais je pense que la conquête ou la reconquête de certaines villes passées à droite dans la Métro­pole n’est pas impos­sible.

Que pèse encore le PS dans le Rhône aujourd’­hui ?

Nous sommes présents dans la Métro­pole avec les maires Cédric Van Styven­dael à Villeur­banne et Hélène Geof­froy à Vaulx-en-Velin. Nous sommes plus absents dans le Nouveau Rhône, donc il y a tout un travail à conduire dans ces communes.

Nous avons dû nous recons­truire après 2017 et peut-être que nous n’avons pas été suffi­sam­ment audibles sur un certain nombre de sujets et nous devons aujourd’­hui pouvoir peser dans le débat poli­tique. Nous sommes porteurs d’un certain nombre de combats à l’As­sem­blée natio­nale sur l’éner­gie ou le pouvoir d’achat.

Ce sont des mesures qui ont du sens pour nos conci­toyens et qui pour­raient réduire un peu plus les inéga­li­tés. Le PS reste un mouve­ment qui peut faire avan­cer la société.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter