Groupe SEB : Stanis­las de Gramont de nouveau au-dessus des 8 milliards d’eu­ros

Stanislas de Gramont Groupe SEB Stanislas de Gramont © DR

Le leader mondial du petit équi­pe­ment domes­tique, le Groupe SEB, est repassé au-dessus de la barre des 8 milliards d’eu­ros de ventes en 2023 (8,006 milliards pour être très précis). Un chiffre qui repré­sente une crois­sance de + 5,3% à taux de change et péri­mètre constant, en ligne avec l’objec­tif que s’était fixé le groupe d’une crois­sance orga­nique de 5% en 2023.

Si la crois­sance n’est « que » de + 0,6% en données publiées (+ 46 millions contre + 420 millions de crois­sance orga­nique ), c’est tout simple­ment parce que SEB a été confronté à un impact devises néga­tif prove­nant de la dépré­cia­tion de plusieurs monnaies par rapport à l’euro, notam­ment le yuan chinois.

+ 32,6% pour le profes­sion­nel

 « Nous avons retrouvé une bonne dyna­mique de crois­sance orga­nique dès le 2e trimestre pour l’ac­ti­vité grand public et nous avons confirmé depuis cette trajec­toire, explique Stanis­las de Gramont, direc­teur géné­ral du Groupe SEB. Cette perfor­mance est le fruit d’un inves­tis­se­ment constant dans une poli­tique d’in­no­va­tion soute­nue et d’une solide dyna­mique commer­ciale. Le marché du petit équi­pe­ment domes­tique a démon­tré sa rési­lience en 2023 dans un envi­ron­ne­ment macro-écono­mique complexe ».

Les ventes de l’ac­ti­vité grand public s’éta­blissent à 7,045 milliards (- 2,6% en données publiées). Dans le même temps, l’ac­ti­vité profes­sion­nelle enre­gistre « une année record, tirée par des succès commer­ciaux en café dans ses prin­ci­pales zones géogra­phiques, permet­tant au groupe de confor­ter son leader­ship mondial  ». A 962 millions d’eu­ros, les ventes du secteur profes­sion­nel bondissent de + 32,6% (données publiées).

Résul­tat opéra­tion­nel d’ac­ti­vité à + 15%

A noter que le groupe SEB a fini l’exer­cice 2023 sur les chapeaux de roues avec un 4e trimestre marqué par des ventes globales en hausse de + 3,1% en données publiées. Dans ces condi­tions, le groupe basé à Ecully revoit à la hausse ses prévi­sions de résul­tat pour 2023.

« En s’ap­puyant sur ces perfor­mances commer­ciales solides et un pilo­tage opéra­tion­nel rigou­reux, le groupe revoit à la hausse son esti­ma­tion de crois­sance du résul­tat opéra­tion­nel d’ac­ti­vité passant d’une progres­sion de plus de 10% à plus de 15% », précise Stanis­las de Gramont. Les résul­tats 2023 de SEB seront publiés le 22 février avant l’ou­ver­ture de la bourse.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter