Jean-Loup Rogé: « mieux accom­pa­gner les entre­prises fami­liales »

Coup de projec­teur sur la 3e édition de l’Obser­va­toire implid des entre­prises fami­liales, créé par Lyon Déci­deurs et le groupe implid, à partir d’une enquête annuelle réali­sée par IPSOS auprès de 100 chefs d’en­tre­prises fami­liales. Jean-Loup Rogé, PDG d’im­plid rappelle que 83% des entre­prises en France sont fami­liales (75% pour les PME et 50% pour les ETI).

Il évoque aussi les bonnes pratiques en matière de gouver­nance et de trans­mis­sion, deux sujets évoqués chaque année. « Pour avoir une bonne gouver­nance, l’or­ga­ni­sa­tion doit passer par une gouver­nance fami­liale qui est diffé­rente de la direc­tion opéra­tion­nelle de l’en­tre­prise », explique Jean-Loup Rogé. La propor­tion d’en­tre­prises fami­liales qui disposent d’un conseil de direc­tion fami­liale et d’une charte fami­liale reste limi­tée.

Quant à la trans­mis­sion d’en­tre­prise, même si les 2/3 des entre­prises inter­ro­gées s’es­timent bien prépa­rées à la trans­mis­sion, seul 1/3 a effec­ti­ve­ment engagé la mise en place d’un plan de succes­sion. Les deux maîtres mots en matière de trans­mis­sion sont « prépa­ra­tion et anti­ci­pa­tion ».

Pour Jean-Loup Rogé, le déve­lop­pe­ment et la péren­nité des entre­prises fami­liales consti­tuent un enjeu majeur pour les années qui viennent. « Avec les régions, il s’agit de réflé­chir pour voir comment nous pouvons mieux accom­pa­gner les entre­prises fami­liales« , conclut Jean-Loup Rogé.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter