Olivier Ginon vise le Stade de France

Le groupe lyonnais a remis son offre pour le Stade de France. L’actuelle concession prend fin le 1er juillet 2025. GL Events s’est associé à Paris Entertainement Company. Face à lui, le duo Vinci-Bouygues, concessionnaire sortant. L’heureux élu devrait être connu dans l’année qui vient.
Olivier Ginon GL Events Olivier Ginon © Marie-Eve Brouet

Pas de trêve des confi­seurs pour l’état-major de GL Events mobi­lisé tout le mois de décembre pour boucler son dossier de candi­da­ture pour la conces­sion du Stade de France. A sa demande, l’Etat avait accepté de prolon­ger la date limite de dépôt des candi­da­tures au 3 janvier 2024 à midi. Ils sont trois à avoir confirmé leur inté­rêt pour l’en­ceinte de Saint-Denis.

L’Etat avait lancé 2 appels d’offres distincts au prin­temps dernier : l’un pour l’achat du Stade de France, l’autre pour le renou­vel­le­ment de la conces­sion qui prend fin au 1er juillet 2025. Le PSG a fina­le­ment renoncé à dépo­ser une offre pour l’ac­qui­si­tion du Stade de France, tout comme le tandem Vinci-Bouygues. Seul reste en piste le grou­pe­ment « SDF notre bien commun » pour l’achat du stade.

Olivier Ginon, un sérieux chal­len­ger

Et, côté conces­sion, 2 candi­dats s’af­frontent en finale : Vinci-Bouygues, l’ac­tuel déten­teur de la conces­sion, et GL Events qui fait équipe avec Paris Enter­tai­ne­ment Company, l’ex-société anonyme d’ex­ploi­ta­tion du Palais Omni­sports de Paris-Bercy. Paris Enter­tai­ne­ment Company -PEC- est contrôlé par la Ville de Paris avec la société améri­caine AEG (événe­ments spor­tifs et musi­caux) en action­naire mino­ri­taire. PEC exploite l’Ac­cor Arena, le Bata­clan et la future Arena La Chapelle.

Autant dire, une candi­da­ture très sérieuse asso­ciant des acteurs locaux et pari­siens, pour chal­len­ger le « sortant » Vinci-Bouygues. Olivier Ginon ne manque pas d’ar­gu­ments pour faire valoir son exper­tise, tant dans le domaine événe­men­tiel que spor­tif.

La réfé­rence du Stade de Gerland

Conces­sion­naire du Stade de Gerland depuis 2016 à la suite du départ de l’OL à Décines, GL Events a rénové le Matmut Stadium Gerland (nouveau nom du stade) en un temps record, s’en­ga­geant sur d’im­por­tants inves­tis­se­ments en échange d’une conces­sion longue et de l’at­tri­bu­tion de terrains à bâtir autour du stade pour renta­bi­li­ser son inves­tis­se­ment (programme immo­bi­lier « Les Jardins du Lou », Ruck Hôtel, entre autres).

En plus d’avoir le LOU Rugby comme club résident, GL Events a bâti une offre événe­men­tielle autour du Stade. Même si le Stade de Gerland n’est pas le Stade de France, Olivier Ginon peut mettre en avant son expé­rience lyon­naise à l’ap­pui de sa candi­da­ture. Sans comp­ter que le groupe lyon­nais est très impliqué dans les JO Paris 2024 avec des contrats majeurs. GL Events est aussi présent à Paris sur plusieurs lieux événe­men­tiels : Maison de la Mutua­lité, Palais Bron­gniart, Voyage Sama­ri­taine, etc.

La proxi­mité d’Oli­vier Ginon avec Emma­nuel Macron

Et puis, nul n’ignore la proxi­mité d’Oli­vier Ginon avec Emma­nuel Macron. Les deux hommes ont beau­coup travaillé ensemble depuis 2016 et plus encore lors de la crise sani­taire.

Le Président de la Répu­blique était venu inau­gu­rer en personne le Sirha -Salon inter­na­tio­nal de la restau­ra­tion, de l’hô­tel­le­rie et de l’ali­men­ta­tion- en septembre 2021, prési­dant à la préfec­ture le dîner des chefs orga­nisé par Olivier Ginon. La Légion d’hon­neur décro­chée par Olivier Ginon le 14 juillet dernier sur le contin­gent de la Première ministre, marquait aussi la volonté du Chef de l’Etat de distin­guer le géant de l’évé­ne­men­tiel qui a su redres­ser la barre après 18 mois terribles de crise covid.

Ce n’est pas l’Ely­sée qui instruit en direct le dossier du Stade de France, mais il ne fait pas de doute qu’Em­ma­nuel Macron suit de près l’af­faire. C’est désor­mais Bercy qui va étudier les diffé­rentes offres et enga­ger les discus­sions avec les uns et les autres, tout au long de l’an­née qui commence. L’heu­reux élu devrait être connu début 2025.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter