Olivia Hame­lin nommée délé­guée régio­nale de Veolia France

Après avoir été assistante parlementaire d’Alain Juppé puis dans les cabinets ministériels de Christian Jacob, directrice de la communication du département du Rhône et de la Métropole du Grand Paris, Olivia Hamelin rejoint ce lundi Veolia France, comme déléguée régionale pour la zone Est qui englobe la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Olivia Hamelin Véolia France Olivia Hamelin © DR

« Après l’As­sem­blée natio­nale, puis les cabi­nets minis­té­riels et les collec­ti­vi­tés terri­to­riales, il me manquait une expé­rience en grande entre­prise. Ce sera le cas avec Veolia France. Je suis très heureuse de rejoindre cette très belle et grande entre­prise qui travaille de près avec les collec­ti­vi­tés locales », explique Olivia Hame­lin.

Sa présence aux vœux du maire de Bron et, surtout de la préfète de région et du président du dépar­te­ment du Rhône n’est pas passée inaperçue en fin de semaine dernière. Un retour en terre lyon­naise qui va un peu plus loin que quelques céré­mo­nies de vœux.

Alain Juppé, Chris­tian Jacob et Chris­tophe Guillo­teau

Olivia Hame­lin était partie à Paris en mars dernier, comme direc­trice de la commu­ni­ca­tion et des rela­tions presse de la Métro­pole du Grand Paris après avoir été pendant presque 8 ans, direc­trice de la commu­ni­ca­tion et du proto­cole auprès de Chris­tophe Guillo­teau.

Elle avait pris ses fonc­tions lorsque ce dernier a été élu président du conseil dépar­te­men­tal du nouveau Rhône au prin­temps 2015, à la suite de la créa­tion de la Métro­pole de Lyon (repre­nant sur son terri­toire les préro­ga­tives de l’ex-conseil géné­ral du Rhône).

Avant d’ar­ri­ver à Lyon, Olivia Thibault, l’épouse d’Em­ma­nuel Hame­lin, a été, au début de sa carrière, colla­bo­ra­trice parle­men­taire pendant 10 ans, de 1994 à 2004, travaillant notam­ment pour Alain Juppé.

De 2004 à 2007, elle a occupé des fonc­tions de char­gée des rela­tions avec les élus au sein des cabi­nets minis­té­riels de Chris­tian Jacob, succes­si­ve­ment ministre des PME, de l’Ar­ti­sa­nat et du Commerce (2004–2005) dans le gouver­ne­ment de Jean-Pierre Raffa­rin puis ministre de la Fonc­tion Publique (2005–2007) dans le gouver­ne­ment de Domi­nique de Ville­pin.

Vice-prési­dente de Dextera

De 2010 à 2014, elle intègre Othe­mis, conseil en stra­té­gie et commu­ni­ca­tion, rela­tions insti­tu­tion­nelles. Olivia Hame­lin est égale­ment vice-prési­dente de l’as­so­cia­tion Dextera, qui regroupe des direc­teurs de cabi­nets de collec­ti­vi­tés diri­gées par des élus de droite et du centre (il existe une autre asso­cia­tion pour les colla­bo­ra­teurs d’élus de gauche).

En rejoi­gnant Veolia France et en étant direc­te­ment ratta­chée à la direc­tion géné­rale et la direc­tion du déve­lop­pe­ment, Olivia Hame­lin réus­sit un joli trans­fert en cette période de mercato d’hi­ver. Même avec la pers­pec­tive des JO de Paris 2024, il est diffi­cile de faire patien­ter Veolia…

Pour le géant de l’eau et de l’en­vi­ron­ne­ment, cette nomi­na­tion n’a rien d’ano­din, peu de temps après la perte du marché de l’eau dans la Métro­pole de Lyon.

On se souvient que Veolia avait dit « au revoir » à Lyon, de façon très digne avec une vidéo empreinte d’émo­tion et rappe­lant que Lyon, qui a vu naître l’en­tre­prise (la Géné­rale des Eaux en 1852) reste­rait toujours une prio­rité pour le géant mondial.

Un bureau à Lyon

Les 1ers contacts d’Oli­via Hame­lin avec les exécu­tifs de la Ville de Lyon et de la Métro­pole de Lyon ne seront pas forcé­ment faciles. Avec nombre d’autres collec­ti­vi­tés locales, en revanche, le contact sera fluide.

Et c’est bien l’en­semble des acti­vi­tés du groupe (eau, déchets et éner­gie) que Veolia veut déve­lop­per dans cette grande zone Est dont Olivia Hame­lin a la respon­sa­bi­lité, englo­bant la région Grand Est, Bour­gogne Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes.

Bref, Olivia Hame­lin a du pain sur la planche. Ce lundi, elle commence au siège du groupe à Paris et, dès lundi prochain, elle sera à pied d’œuvre à Lyon où elle dispo­sera d’un bureau.

Veolia réalise 8,2 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires en France avec près de 52 000 colla­bo­ra­teurs. Au niveau mondial, le groupe qui est présent sur les 5 conti­nents, emploie 220 000 personnes pour 28,5 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter