Naali et Nadir Tayach misent sur les bien­faits du safran

Nadir Tayach Naali Nadir Tayach © DR

Le concept de Naali

© Naali

Connu pour ses proprié­tés culi­naires, le safran, aussi appelé « épice du bonheur », regorge de vertus théra­peu­tiques. « Grâce à certaines de ses molé­cules, le safran peut agir comme un puis­sant anti­oxy­dant, un anti-inflam­ma­toire et un neuro-relaxant. Il peut ainsi impac­ter l’hu­meur, le stress, la fatigue ou le sommeil », confirme Nadir Tayach, diri­geant-cofon­da­teur de Naali, jeune pousse lyon­naise qui commer­cia­lise des complé­ments alimen­taires à base de safran. Instal­lée dans le 8e arron­dis­se­ment, la start-up utilise du safran cultivé sur les hauts plateaux d’Af­gha­nis­tan, réputé pour être « le meilleur au monde ». « L’un des asso­ciés est d’ori­gine afghane et fait des allers-retours dans son pays d’ori­gine tous les deux ans. Cette belle épice est une vraie lueur d’es­poir pour ce pays et sa popu­la­tion qui a surtout connu la guerre, la misère, le narco-trafic et le terro­risme », explique le diri­geant.

Pourquoi Naali va carton­ner

Après deux années d’in­cu­ba­tion et de recherche, Naali a déve­loppé, avec l’aide de son comité scien­ti­fique, son propre procédé d’ex­trac­tion molé­cu­laire. « Il existe entre 50 et 100 molé­cules présentes dans le safran et seule­ment trois d’entre elles nous inté­ressent. »

À lire aussi : Jean-Michel Aulas et Holnest entrent au capi­­tal de Naali

Cette méthode d’ex­trac­tion, néces­saire à la produc­tion des complé­ments alimen­taires, devrait être breve­tée par l’en­tre­prise en 2024. « Il nous a fallu plus de deux ans pour mettre au point ce proces­sus et sortir notre premier produit, des petites gommes à mâcher anti-stress, mais c’est aujourd’­hui notre best-seller avec 100 000 boîtes vendues en 2023 », explique le diri­geant. Naali commer­cia­lise aussi des colla­gènes, des infu­sions ou des prébio­tiques (pour amélio­rer la diges­tion) au safran.

L’ac­tua­lité de Naali

L’en­tre­prise lyon­naise a dépassé le million d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2023. « C’est un cap très impor­tant puisque le monde du complé­ment alimen­taire est très concur­ren­tiel. De nombreuses marques fleu­rissent au quoti­dien et il faut réus­sir à se faire une place. »

L’an­née 2024 sera consa­crée au déve­lop­pe­ment de la gamme de produits. « Nous ne sommes qu’au début de la commer­cia­li­sa­tion. Beau­coup de nouveau­tés vont arri­ver cette année. » Les produits Naali sont aujourd’­hui dispo­nibles sur inter­net (site et Amazon, 90% des ventes) et dans 200 phar­ma­cies de la région lyon­naise. 

Naali et ses ambi­tions

Portée par une forte crois­sance avec un chiffre d’af­faires multi­plié par 12 depuis mars, Naali entend ampli­fier sa présence en phar­ma­cie et vise les 6 000 points de vente d’ici 2025. « Nous allons renfor­cer notre commu­ni­ca­tion, notam­ment sur les réseaux sociaux pour accroître notre noto­riété. Nous voulons aussi struc­tu­rer une équipe (13 colla­bo­ra­teurs aujourd’­hui) avec le recru­te­ment de 6 à 8 personnes en 2024 et d’une dizaine de personnes en 2025. »

Pour accé­lé­rer son déve­lop­pe­ment, l’en­tre­prise a levé 700 000 euros cet été auprès d’in­ves­tis­seurs comme Jean-Michel Aulas ou Lionel Garcia. Naali vise les 50 millions d’eu­ros d’ac­ti­vité d’ici cinq ans.

Les fonda­teurs de Naali

Nadir Tayach a fondé Naali avec ses amis Abde­rha­man Nour Ebad et Karim Boucenna, rencon­trés sur les bancs de la fac. Ancien mana­ger chez Amazon et spécia­liste du e-commerce, il a notam­ment dirigé jusqu’à 450 personnes dans le nord de la France. Le trio s’in­ves­tit par ailleurs dans l’édu­ca­tion des jeunes afghanes dans la région safra­nière d’He­rat, en finançant des heures de scola­rité dans l’école infor­ma­tique Code To Inspire.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter