WeDressFair, à l’œuvre pour une mode plus éco-respon­sable

Marie Nguyen, cofondatrice de WeDressFair, est l’invitée de Pitch Start-up Lyon, l’émission mensuelle de Lyon Décideurs dédiée aux jeunes pépites lyonnaises.
Marie Nguyen et Antoine Coulaud Marie Nguyen et Antoine Coulaud © DR

Le concept de WeDressFair

Lancée en 2018 par Marie Nguyen et Antoine Coulaud, l’en­seigne lyon­naise WeDressFair, boutique de mode en ligne et physique, ne rassemble que des marques enga­gées, qui se soucient de leur impact sur les hommes et la planète. « Nous nous présen­tons comme des déni­cheurs de marques canons, qui changent la mode pour de bon », décrypte la cofon­da­trice.

Les enseignes commer­cia­li­sées dans les boutiques WeDressFair sont ainsi soigneu­se­ment sélec­tion­nées sur des critères sociaux et envi­ron­ne­men­taux. « Lorsqu’une marque souhaite nous rejoindre, on récu­père des docu­ments preuves pour s’as­su­rer qu’elle fait bien ce qu’elle dit. Si elle est respec­tueuse de notre charte de sélec­tion, elle peut rentrer sur WeDressFair. » Plus de 50 marques sont aujourd’­hui présentes sur la plate­forme, pour un total de 9 000 réfé­rences pour hommes, femmes ou enfants.

Pourquoi WeDressFair va carton­ner

Leader de la mode éthique, l’en­seigne lyon­naise est aujourd’­hui solli­ci­tée par de nombreuses marques françaises ou inter­na­tio­nales, dési­reuses de mettre en avant leurs enga­ge­ments. « Les marques font très atten­tion à leur image aujourd’­hui. Si elles se disent éco-respon­sables mais qu’elles sont distri­buées par Amazon, ça casse tout. Donc chez WeDressFair, nous veillons à être le bon relais de leurs valeurs auprès des consom­ma­teurs. »

Rare distri­bu­teur spécia­lisé, WeDressFair fédère à date, une commu­nauté de 50 000 clients. « Nous voulons permettre à chacun de nos clients d’avoir des infor­ma­tions précises sur leurs vête­ments. Qu’ils comprennent réel­le­ment ce qu’ils ont en face d’eux et qu’ils changent leur manière de consom­mer dans la mode. »

L’ac­tua­lité de WeDressFair

Après l’ou­ver­ture de son site inter­net en 2018, puis d’une boutique rue des Capu­cins dans le 1er arron­dis­se­ment en 2019, WeDressFair a ouvert un nouveau point de vente à l’été 2023, en plein cœur de Paris. « Avec des boutiques physiques, nous sommes plus en proxi­mité, au contact des consom­ma­teurs. Cela nous permet de mieux échan­ger avec eux et donc, de trans­for­mer leur manière de consom­mer. »

Pour ouvrir cette nouvelle boutique pari­sienne, les deux fonda­teurs ont bouclé leur première levée de fonds, à hauteur de 2,2 millions d’eu­ros. « Cela nous permet aussi de recru­ter et de struc­tu­rer une équipe de 25 personnes aujourd’­hui, et nous avons aussi l’am­bi­tion d’ou­vrir de nouveaux points de vente. On laisse traî­ner nos oreilles vers Toulouse, Nantes ou Lille », déve­loppe Marie Nguyen.

Les ambi­tions de WeDressFair

L’en­seigne lyon­naise réalise aujourd’­hui 2,7 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires (dont 2 millions sur inter­net) et compte fran­chir la barre des 4 millions d’eu­ros d’ac­ti­vité en 2025. « Nous avons des ambi­tions en terme de déve­lop­pe­ment commer­cial, mais aussi sur le volet péda­go­gique. Nous voulons emme­ner la société vers une autre manière de consom­mer la mode, vers une mode plus soute­nable, parti­cu­liè­re­ment dans cette ère de la fast-fashion. »

Le mot d’ordre est clair : consom­mer moins et mieux. « On incite les gens à chérir les vête­ments qu’ils ont dans leur placard et à n’ache­ter que des pièces qui leur sont essen­tielles et qu’ils porte­ront régu­liè­re­ment. »

Les fonda­teurs de WeDressFair

Lauréats du parcours-entre­pre­neur de Ticket for Change en 2017, Marie Nguyen (passée dans la recherche en cancé­ro­lo­gie à l’Ins­ti­tut Curie) et Antoine Coulaud (ancien audi­teur finan­cier chez KPMG) ont fondé WeDressFair en 2018. Les deux diri­geants, très suivis sur LinkedIn et nommés dans le Top 35 des leaders posi­tifs des Echos, profitent de leur influence pour sensi­bi­li­ser à leur cause.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter