LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

SEB : Stanislas de Gramont va s’offrir Sofilac et ses marques Charvet et Lacanche

Publié le 22 février 2024

Le leader mondial du petit équipement domestique affiche un bénéfice net en hausse de 22% à 386 millions d’euros en 2023 et s’apprête à racheter l’entreprise bourguignonne Sofilac connue à travers ses marques emblématiques Charvet et Lacanche dans les fourneaux et cuisinières professionnels.

Le Groupe SEB a bien fini 2023. Et commence 2024 de belle manière avec l’annonce d’une prochaine acquisition qui devrait être bouclée d’ici au mois d’avril. Le leader mondial du petit équipement domestique va prendre le contrôle du groupe Sofilac.

Cette entreprise est détenue par la famille Augagneur, installée à Lacanche en Bourgogne et spécialisée dans les fourneaux et cuisinières pour les marchés professionnels -notamment autour de la marque Charvet- et semi-professionnels avec la marque Lacanche.

Présence dans 45 pays et 1/3 à l’export

Avec l’acquisition de Sofilac, c’est une gamme complète de matériel de cuisson haut de gamme destinée aux professionnels de la restauration, aux petites et moyenne collectivités, ainsi qu’aux traiteurs que SEB ajoute à sa panoplie dans l’univers culinaire.

Si Lacanche et Charvet sont les deux marques les plus connues, Sofilac peut compter aussi sur des signatures appréciées : Ambassade de Bourgogne, Air’T , Open’Cook.

L’ensemble des entités Sofilac, qui a vu le jour à la fin du XVIIIe siècle, non loin du berceau historique de SEB à Selongey, représente 360 salariés et 62 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023 avec une présence dans 45 pays et 1/3 de l’activité réalisé à l’export.

Le groupe de petit électro-ménager complète aussi son dispositif sur le segment de la cuissson où il possède déjà des marques premium (Krampouz, Forge Adour, WMF, All-Clad et Lagostina).

En même temps que cette prochaine acquisition, SEB présente des résultats 2023 en hausse. Sur un chiffre d’affaires de 8,006 milliards d’euros (+ 0,6% et + 5,3% à périmètre et taux de change constants), le groupe dont le siège mondial est basé à Ecully, a dégagé un résultat opérationnel d’activité de 726 millions d’euros (+ 17%).

Soit une marge opérationnelle de 9,1% (7,8% en 2022) et un résultat net de 386 millions (+ 22%). La dette financière du groupe a reculé de 10,3% (- 200 millions d’euros) à 1,769 milliard, tandis que les capitaux propres ressortent à 3,461 milliards.

SEB vise une croissance annuelle moyenne de + 5%

Pour Stanislas de Gramont, directeur général de SEB, il s’agit là, de «de belles performances dans un contexte économique peu porteur. Comme anticipé, nous avons retrouvé une bonne dynamique sur le marché grand public et réaffirmé notre leadership mondial grâce à une stratégie d’innovation produits intensive, et déployée efficacement. Sur le marché professionnel, nous avons poursuivi nos avancées et consolidé notre position de leader mondial en machines à café. Nous avons en parallèle élargi notre champ d’action à travers des acquisitions ciblées, qui viennent nourrir notre ambition de devenir un acteur de référence dans l’Equipement Professionnel ».

Et de poursuivre : « Nous réaffirmons nos ambitions à moyen terme d’une croissance organique annuelle moyenne des ventes d’au moins 5 % et d’une marge opérationnelle en progression vers 11 %. Pour 2024, nous confirmons notre objectif de délivrer une marge opérationnelle proche de 10 %».

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un émail à [email protected]. Merci beaucoup !

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices