Vicat : Guy Sidos affiche ses meilleurs résul­tats opéra­tion­nels

Guy Sidos Guy Sidos © Marie-Eve Brouet

Le groupe Vicat, installé à l’Isle d’Abeau, a réalisé un chiffre d’af­faires 2023 en progres­sion de +8,1% à pratique­ment 4 milliards d’eu­ros. Et ce, malgré un effet de change défa­vo­rable de 417 millions d’eu­ros sur les livres turque et égyp­tienne. A parité de change constante, la progres­sion de Vicat l’an dernier s’éta­blit à + 19,6%.

La crois­sance en France propre­ment dite se limite à + 2,8% soit 1,2 milliard d’eu­ros. En Europe (hors France), l’ac­ti­vité s’ap­pré­cie de + 4,9% et de + 13,9% dans la zone « Amériques ». Elle recule, en revanche en Asie (- 1,6% mais + 5,4% à parité de change constante). Forte crois­sance aussi en Médi­ter­ra­née (+ 24,1%) et en Afrique (+ 11,9%). Dans le même temps, le résul­tat net conso­lidé bondit de + 88% à 295 millions (soit un taux de marge de 7,5%) ou 258 millions pour le résul­tat net, part du groupe.

Vicat main­tient « une situa­tion finan­cière solide » avec un endet­te­ment net qui baisse de 145 millions d’eu­ros à 1,9 milliard, tandis que les capi­taux propres augmentent d’un montant équi­valent à 2,7 milliards. Le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion propo­sera, lors de l’as­sem­blée géné­rale des action­naires prévue le 12 avril, le vote d’un divi­dende de 2 euros par action.

800 millions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments « climat » d’ici à 2030

 Guy Sidos, PDG de Vicat souligne que « l’an­née 2023 consacre la perti­nence du modèle de déve­lop­pe­ment du groupe qui atteint ses meilleurs résul­tats opéra­tion­nels depuis sa créa­tion  ». Le total des inves­tis­se­ments indus­triels décais­sés s’est élevé à 329 millions d’eu­ros.

Le patron du cimen­tier précise que Vicat « devrait pour­suivre sa crois­sance en 2024, tirée par les Etats-Unis, en s’ap­puyant sur les oppor­tu­ni­tés dans les pays émer­gents, et ce malgré un ralen­tis­se­ment en Europe« . L’an­née en cours va être marquée par le « lance­ment de l’ini­tia­tive « du bas carbone au zéro carbone » en étudiant 2 projets de décar­bo­na­tion ultime par la capture de carbone pour son enfouis­se­ment ou son utili­sa­tion en France et aux Etats-Unis  » . Les 2 projets sont program­més sur le site de Monta­lieu dans la région lyon­naise et de Lebec en Cali­for­nie.

➔ 🎥 En vidéo: Grand Entre­tien avec Guy Sidos

Vicat s’est fixé un objec­tif d’in­ves­tis­se­ment « climat » de 800 millions d’eu­ros sur 10 ans, d’ici à 2030. Présent sur 3 métiers (ciment, béton prêt à l’em­ploi et granu­lats), le groupe fami­lial présidé par Guy Sidos est engagé sur une trajec­toire de neutra­lité carbone d’ici à 2050. Présent dans 12 pays (déve­lop­pés et émer­gents), il emploie près de 10 000 personnes.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter