Xavier de la Selle, le conser­va­teur moderne 

Xavier de la Selle musée gadagne Xavier de la Selle © Frédéric Guignard-Perret

Fin d’an­née 2023 compliquée pour Xavier de la Selle, habi­tuel­le­ment discret, qui se retrouve au cœur d’une polé­mique accu­sant le musée Gadagne qu’il dirige « de faire de la poli­tique et d’être à la solde du pouvoir muni­ci­pal ». Le voici donc sous les feux des projec­teurs, 17 ans après son arri­vée dans la région.

Formé à l’École des chartes, qui instruit depuis le XIXe siècle les meilleurs histo­riens archi­vistes de France, il débarque à Villeur­banne pour prendre les commandes de l’es­pace de culture et d’échange Le Rize lors de sa créa­tion. « J’ai vrai­ment fait un saut dans l’in­connu pour m’oc­cu­per d’un projet qui n’exis­tait pas encore. C’était une expé­rience incroyable qui m’a ouvert les yeux sur les ques­tions urbaines et qui m’a trans­formé », explique-t-il.

Après huit ans à la tête du Rize, Xavier de la Selle postule pour prendre les rênes du musée d’His­toire de Lyon-Gadagne avec un projet : refaire des parcours perma­nents et leur donner une dimen­sion plus contem­po­raine, plus lié « aux gens d’aujourd’­hui » et aux Lyon­nais.  « J’étais attiré par ce monde des musées, Gadagne pour moi c’était un nouveau chal­lenge qui m’a demandé beau­coup de travail pour comprendre comment racon­ter Lyon » se souvient-il. 

Conteur d’his­toires

Pendant cinq ans de travaux (sans ferme­ture) de 2019 à aujourd’­hui, Xavier de la Selle dévoile petit à petit le nouveau parcours perma­nent du musée : d’abord, “Portraits de Lyon” et “Les Pieds dans l’Eau” qui explorent respec­ti­ve­ment l’évo­lu­tion histo­rique de Lyon et sa vie fluviale. Ensuite, “Qu’est-ce que tu fabriques ?” et « Lyon­naises, Lyon­nais ! Pouvoirs et enga­ge­ments” qui plongent les visi­teurs dans l’his­toire indus­trielle et la vie poli­tique et civique de la ville . « Le nouveau parcours est une sorte d’enquête qui essaye de comprendre ce qui fait la singu­la­rité de la ville de Lyon », détaille Xavier de la Selle. 

Le direc­teur de 59 ans met l’ac­cent sur une approche immer­sive et éduca­tive. En 2023, le musée d’His­toire de Lyon-Gadagne a accueilli 75 000 visi­teurs, une légère hausse par rapport à 2022 (73 000 visi­teurs).

Avec son musée, Xavier de la Selle veut confron­ter l’his­toire person­nelle des visi­teurs à l’his­toire collec­tive de la ville. En ce qui concerne la suite, il souhaite mettre en avant le bâti­ment, classé monu­ment histo­rique, avec des cycles d’ex­po­si­tions tempo­raires et des anima­tions.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter