Tran­sports en commun lyon­nais : les candi­dats fixés le 28 mars

Transports en commun lyonnais BUS TCL - Image d'illustration

C’est le jeudi 28 mars, lors du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Sytral Mobi­li­tés, que l’on connaî­tra le nom des vainqueurs de la délé­ga­tion de service public (DSP) concer­nant les trans­ports en commun lyon­nais.

Trois lots seront attri­bués : deux pour le réseau clas­sique, à savoir le mode lourd (métros et tram­ways) et le mode léger (bus et trol­ley­bus), et un troi­sième pour les navettes fluviales, toute nouvelle DSP, lancée au prin­temps dernier. Les trois candi­dats ont remis leur offre finale fin janvier après toute une série d’en­tre­tiens oraux ces derniers mois avec Sytral Mobi­li­tés, l’au­to­rité orga­ni­sa­trice des trans­ports en commun.

Désor­mais, le sort en est jeté. La parole est main­te­nant aux élus du Sytral, présidé par Bruno Bernard, par ailleurs président de la Métro­pole de Lyon. Sur le lot 1 (métros et tram­ways), seuls Keolis et RATP Dev ont répondu, Trans­dev esti­mant son savoir-faire et son expé­rience insuf­fi­sants en matière de métro. Sur le lot 2 (bus et trol­ley­bus de surface), ils sont trois sur la ligne de départ : Keolis, Trans­dev et RATP Dev.

Quant aux navettes fluviales, ils sont deux à se présen­ter : Trans­dev et RATP Dev. Une façon pour Keolis de ne pas courir tous les lièvres à la fois et de ne pas se montrer hégé­mo­nique, même s’il gère aussi les navettes fluviales à Bordeaux… Le lot 1 sera attri­bué pour 10 ans, tandis que le lot 2 fera l’objet d’une DSP de 6 ans, les deux commençant au 1er janvier 2025.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter