La galaxie de Vincent Gaud

À la tête d’une PME spécialisée dans l’installation de chauffages et de salles de bain près de Bourg-en-Bresse, Vincent Gaud est le président régional de la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) depuis fin 2021. Un poste stratégique, à la tête d’une institution de 700 collaborateurs, qui épaule 228 000 entreprises artisanales et 23 000 apprentis dans la région.
Vincent Gaud Vincent Gaud © DR

Les premiers soutiens

Agnès Bertillot © DR

Avant de se lancer dans la course à la prési­dence de la CMA régio­nale, Vincent Gaud s’est d’abord assuré du soutien de ses mentors. « Plusieurs personnes m’ont poussé à briguer cette prési­dence régio­nale. Je pense à Agnès Bertillot, la prési­dente de la CPME de l’Ain, mon dépar­te­ment, ou Jacques Chanut, l’an­cien président natio­nal de la FFB. Ils m’ont dit qu’ils seraient derrière moi. »

Patrick Liébus © DR

Le diri­geant s’est aussi réjoui du soutien de Patrick Liébus, président de la CAPEB natio­nale entre 2010 et 2020. « Il habite à Saint-Denis-lès-Bourg, juste à côté de chez moi. Nous ne venons pas du même syndi­cat patro­nal puisqu’il est davan­tage lié à l’U2P et moi à la CPME, via la FFB, mais nous avons tous les deux ce côté consen­suel, à la recherche de l’in­té­rêt géné­ral. »

L’in­ter­lo­cu­trice privi­lé­giée

Fabienne Munoz © DR

Élu fin 2021 à la prési­dence de la CMA Auvergne-Rhône-Alpes, Vincent Gaud est sorti vainqueur de son duel face à Fabienne Munoz, la candi­date soute­nue par l’U2P. Les deux anciens adver­saires travaillent aujourd’­hui main dans la main. « Je suis très fier aujourd’­hui de construire autant de choses avec elle. La défense et la repré­sen­ta­tion de l’ar­ti­sa­nat dépasse les clivages. Depuis le début du mandat, toutes les déci­sions sont prises à l’una­ni­mité.  »

Leader de l’op­po­si­tion au bureau régio­nal, la prési­dente de la CMA de l’Ar­dèche occupe aussi des fonc­tions natio­nales, à la vice-prési­dence de CMA France.

Le cercle rappro­ché

  • Didier Lata­pie. « C’est notre tréso­rier régio­nal. Il est aussi membre du CESER et très impliqué dans la vie lyon­naise. Il connaît tout le monde ici et me permet de rencon­trer de nombreuses personnes. Il a l’en­vie de faire avan­cer la chambre chevillée au corps comme moi. »
  • Olivier Simo­nin. « Il est direc­teur régio­nal d’AG2R. Nous avons mangé ensemble lorsque j’étais président de la CMA de l’Ain. Un repas hors du temps. Plus qu’un simple parte­naire, c’est devenu un vrai ami chez qui je dîne souvent lorsque je suis à Lyon. »
  • Bernard Bièche. « Il est direc­teur commer­cial de la société Strei­chen­ber­ger, une struc­ture de 500 sala­riés à Vénis­sieux. C’est un ami proche, on s’ap­pelle souvent tôt le matin, vers 5h30, pour évoquer nos problé­ma­tiques. Il me conseille beau­coup. »
  • Guillaume Cochet. « Je l’ai rencon­tré en 2021 grâce à des amis communs. Il est très impliqué à Lyon et co-préside le Pôle Jeune de la CPME du Rhône. Il m’a permis de rentrer dans des asso­cia­tions et m’a expliqué comment le milieu lyon­nais fonc­tionne. »

Les homo­logues et acolytes

Samuel Minot © Maxime Gruss

Vincent Gaud, échange régu­liè­re­ment, au titre de ses fonc­tions à la CMA, avec ses homo­logues régio­naux des orga­ni­sa­tions patro­nales et profes­sion­nelles. « J’ai des liens très forts avec Samuel Minot de la FFB. Nous avons des parcours et des âges diffé­rents. Il m’a toujours accom­pa­gné et soutenu. »

Il évoque égale­ment Philippe Guérand, le président de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes. « Un homme d’ex­pé­rience, de consen­sus, pour qui j’ai beau­coup d’es­time. Nous déjeu­nions d’ailleurs ensemble mi-février, en compa­gnie de Gilbert Guignand, le président de la chambre d’agri­cul­ture régio­nale. » Le diri­geant est aussi un fidèle des vœux du CESER d’An­toine Quadrini ou des soirées l’U2P de Louis Masson.

Daniel Karyo­tis © tekoa­pho­tos

Les parte­naires insti­tu­tion­nels

Le président de la CMA Auvergne-Rhône-Alpes travaille en lien avec des diri­geants-parte­naires comme Daniel Karyo­tis (BPAURA) et Fran­cis Thomine (Grou­pama Rhône-Alpes-Auvergne), sur l’or­ga­ni­sa­tion du festi­val Arti­nov notam­ment. « Nous avons aussi des liens forts avec le recteur Olivier Dugrip, avec qui nous avons signé une conven­tion en début d’an­née. Il est très atta­ché aux métiers manuels, on s’ap­pré­cie beau­coup et parta­geons de nombreux points de vue. »

Les échanges poli­tiques

Chargé de « repré­sen­ter l’ar­ti­sa­nat sous toutes ses compo­santes », Vincent Gaud échange ainsi fréquem­ment avec les élus poli­tiques. « J’ai des liens régu­liers avec Olivia Grégoire, notre ministre de tutelle. Et ici, avec Laurent Wauquiez et Bruno Bernard et leurs premières vice-prési­dentes Stépha­nie Pernod et Emeline Baume, qui sont toutes les deux aindi­noises comme moi. »

Le président régio­nal de la CMA discute aussi beau­coup avec la préfète Fabienne Buccio. « Je me souviens aussi de ma première rencontre avec l’an­cien préfet Pascal Mail­hos. J’étais dans mes petits souliers, je l’ai prépa­rée un paquet de fois dans ma tête, je n’ar­ri­vais pas à dormir. J’avais peur de paraître nul mais je pense avoir réussi ce premier examen.  »

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un émail à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter